0

Bilan Mars 2017

Ce que j’ai LU :

 

Ce que j’ai vu « FILMS » :


  

Ce que j’ai vu « SÉRIES » :

J’ai continué « The Walking Dead » (S7) mais je rame un peu,

« Girls » (S6)

 et « The Affair » (S3).

J’ai repris avec plaisir « Broadchurch » (S3)

et « Young & Hungry » (S5).

J’ai terminé « Black Mirror » (S3)

et « The Good Wife » (S7).

J’ai bindge watché la première saison de « Santa Clarita Diet »,

« Easy » (S1),

« Grace et Frankie » (S3)

et « WorkinGirls » (S4).

Enfin, je regarde au compte goute « The Mindy Project » (S5).

0

La Belle et la Bête

affich_36928_4

Présentation : Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la forêt, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui la jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.


Mon avis : 4/5

Cette semaine je suis allée voir « La Belle et la Bête ». Je suis assez critique vis à vis des adaptations Disney mais la je dois dire que je n’ai pas été déçue.

Beauty-and-the-Beast-New-Trailer-beauty-and-the-beast-2017-40203959-500-208

Pour commencer, les décors sont somptueux ! Le village de Belle a ce charme rustique français. On se croirait dans le hameau de la reine Marie Antoinette à Versailles. Quand au château, il en impose. Tourné à la fois en studio et dans un véritable château français, il laisse sans voix. Sombre et majestueux, il est tout simplement parfait pour la Bête.

beauty-and-the-beast1

J’ai été ravie de constater que tout ce qui faisait défaut au dessin animé (bien qu’il compte parmi mes préférés) avait été corrigé dans ce film. Pour commencer, on règle le soucis de chronologie. Ici le Prince était bel et bien un adulte lors de la malédiction et son comportement égoïste, en quelques sortes validé par son entourage, fait qu’on comprend mieux pourquoi ses domestiques ont eux aussi été touchés. Comme le dit l’adage : qui ne dit rien consent. Leur faute aura donc été de laisser le Prince agir de manière égocentrique. Un comportement qui a lui aussi droit à une explication. Au final le Prince est largement plus travaillé dans le film que dans le dessin animé. Son caractère et son passé sont développés, et ce pour notre plus grand plaisir. Personnellement, j’ai craqué, même en version bestiale !

Gros coup de coeur aussi pour le binôme Gaston et Le Fou. Ils sont tellement drôles et convaincants qu’on finirait par croire que les personnages du dessin animé ont été créés d’après les acteurs et non l’inverse.

tumblr-omyw47lq6j1r3fa1zo1-500-149016747115071682_10-changes-we-absolutely-loved-in-the-new_t66258abb

Bien sûr, un mot sur l’excellente performance d’Emma Watson. Mais qui pouvait douter qu’elle ne serait pas parfaite en Belle ?! Autre bon point, son père. Il perd ici son coté très loufoque du dessin animé et c’est pas plus mal.

Pour finir,  il y a cette question du temps et de la malédiction qui finit par amener des tas d’hypothèses intéressantes. On nous explique que le château et ses occupants ont été effacés de la mémoire des habitants du village. Lorsque Belle, dans la scène « Bonjour », chante que chaque jour se ressemble, on pourrait finir par penser qu’elle est coincée dans une sorte de journée sans fin. Depuis la malédiction ça tournerait en boucle et elle serait la seule à s’en rendre compte n’étant pas originaire du village. Je trouve l’idée intéressante et même si elle est fausse, j’aime lorsqu’un film fait réfléchir.

emma-watson-singing-belle

En conclusion « La Belle et la Bête » est un très bon film qui plaira aux petits comme aux grands. Seul petit bémol : la version française. J’ai vu le film en V.O mais grâce à Youtube j’ai pu constater que les chansons en français ne sont pas exactement les mêmes que dans le dessin animé. Quelle torture quand on les connait par coeur…

Je ne savais pas (dessin animé)

Je ne savais pas (film)

0

Manon des sources – Marcel Pagnol

Présentation : Après la mort du Bossu, et la vente des Romarins, Manon et sa mère s’installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l’occasion de se venger…


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 285
Éditeur : Editions de Fallois
Langue : Français
Prix : 6 €

Mon admiration pour Marcel Pagnol n’est surement plus à prouver, du coup je vous épargne un long discours à propos de son style impeccable.

Cette semaine j’ai donc lu « Manon des sources », la suite de « Jean de Florette ». Ayant beaucoup aimé le premier volet, je n’imaginais pas qu’il pouvait en être autrement pour le second et je ne m’étais pas trompée. « Manon des sources » nous plonge à nouveau dans les collines provençales à la fois belles, sauvages, magiques et dangereuses. Un territoire où la nature est maitresse. On retrouve les mêmes personnages plus quelques petits nouveaux. Ils ont peu évolué. Ils vivent toujours la même routine et leurs valeurs semblent inchangées. Car « Manon des sources », tout comme « Jean de Florette », c’est un livre qui parle du comportement de tout un village ou les non dits provoquent des désastres et des désirs de vengeances.

Les rancunes sont tenaces. Il y a celle de Manon à l’égard du Papet et de son neveu Ugolin qu’elle considère responsables de la mort de son père. Les années n’ont pas effacé sa peine. Au contraire, elles n’ont fait que renforcé sa colère. Certaines « trahisons » ne s’oublient jamais… Pour le Papet, tout est parti d’une femme, Florette. Celle qu’il a aimé dans sa jeunesse et qui s’est mariée à un autre pendant qu’il se battait en Afrique. Surement a-t-il lui aussi cherché à se venger, indirectement, à travers Jean, le fils de Florette.

L’amour peut nous pousser au meilleur mais aussi au pire. Ugolin en a testé ses ravages. Son coup de foudre pour la belle Manon n’est pas sans conséquences pour le dernier des Soubeyran.

En conclusion, « Manon des sources » est un récit touchant. Une histoire d’amour, de haine et peut-être de pardon.

0

Santa Clarita Diet

Présentation : Un couple d’agents immobiliers voit sa vie chamboulée par une transformation spectaculaire qui va les attirer vers la mort et la destruction… pour le meilleur.


Mon avis : 3,5.5

Dernièrement j’ai regardé la première saison de « Santa Clarita Diet », une série signée Netflix qui raconte la vie plus du tout ordinaire d’une famille banlieusarde depuis que la mère s’est transformée en zombie.

Comment continuer à vivre sa petite vie routinière quand son régime alimentaire est passé des pizzas au livreur de pizzas ?! Sans parler du comportement « intense » pas toujours facile à contrôler.

Drew Barrymore campe ici cette femme rangée / mère / agent immobilier/ zombie. J’ai beaucoup aimé le binôme qu’elle forme avec Timothy Olyphant qui joue son mari. Ces deux là sont complètement déjantés et leur façon d’appréhender le statut de zombie est totalement loufoque.

Cette série pourrait être une sorte de parodie mais au final elle est un peu comme le film « Zombieland ». Tout en étant dans le second degré on respecte les grands codes du genre : genèse, gore, recherche scientifique…

« Santa Clarita Diet » se veut rafraichissant. On vit une situation grave mais on décide de voir le verre à moitié plein et de s’en accommoder. On bouffe le voisin un peu trop poilu pour cacher les preuves d’un homicide involontaire, on recolle ses membres nécrosés au pistolet à colle, on enterre les tripes d’un collègue en famille et on met un point d’honneur à garder le sourire en toute situation. La zombification ne gâchera pas 20 ans de mariage !

tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco1_540tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco2_540

Son
0

Nikkiphillippi & Kylan Road – Enchanted

large

Sortie en 2010 (7 ans déjà) dans l’album « Speak Now », j’ai tout de suite adoré cette chanson. Elle n’a jamais été un hit (aucun clip vidéo n’existe) mais continue de faire partie de mes préférées chez Taylor Swift. Récemment j’ai découvert une superbe cover de ce titre que je ne peux m’empêcher de partager avec vous !

Version originale

Cover de Nikkiphillippi & Kylan Road

raw

0

L’Amour Réaliste – Christophe Giraud

couv3784363

Présentation : C’est l’histoire d’une désillusion. Celle des jeunes femmes qui au début de leur vie sentimentale connaissent leurs premières histoires d’amour et vivent leurs premières ruptures. À partir d’une enquête où des étudiantes ont été suivies durant plusieurs années, ce livre analyse la nouvelle éducation sentimentale des jeunes femmes. La rupture amoureuse est l’occasion d’un travail réflexif et d’une remise en cause des schémas amoureux romantiques sexués appris dès l’enfance. Elle autorise un rapport plus libre à la sexualité. Elle initie une nouvelle façon d’entrer en relation avec un partenaire, plus prudente, plus contractuelle. Ce livre dessine un portrait intime d’une jeunesse étudiante très éloignée des caricatures qui la décrivent comme instable et privilégiant une sexualité sans attache. Sans illusion mais non sans idéal, sans cynisme mais non sans humour, les jeunes femmes inventent de nouvelles façons de construire un amour plus authentique. C’est l’amour réaliste.


Mon avis : 3/5

Nombre de pages : 320
Éditeur : Armand Colin
Langue : Français
Prix : 22.90 €

J’avais hâte de lire ce livre reçu dans le cadre de « Masse Critique » chez Babelio. J’aime assez tout ce qui touche à la sociologie et encore plus lorsque je me sens la cible du sujet. Ici c’est clairement le cas, j’ai donc pensé que j’allais ressortir de cette lecture « éclairée ».

Je ne peux nier qu’il y a beaucoup de points intéressants dans ce livre mais il y a aussi un souci qui tend à gâcher la lecture : les répétitions. Les thèmes développés, bien que pertinents, sont redondants. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’autant d’exemples pour expliquer une idée. Au contraire, le trop c’est comme le pas assez.

À ça, j’ajouterais que cette analyse très scientifique des relations amoureuses a fini par me refroidir. Sommes-nous à ce point prévisibles ? L’amour n’est-il pas censé être plein de doutes et c’est d’ailleurs ce qui en en fait un sujet universel ? Ici, nous avons presque réponse à tout…

Les idées avec lesquelles j’ai été d’accord

  • Lorsqu’on a vécu un échec amoureux on veut enchainer avec une histoire légère sans engagement.
  • Il y a trois types de contrats amoureux : La relation légère (sans penser au futur et presque uniquement basée sur le sexe) – La relation sérieuse (avec un futur conjugal) – La relation légère-sérieuse (« sortir ensemble » sans prise de tête sans que ce soit pour autant uniquement physique).
  • Dans une relation sérieuse on finit souvent par s’éloigner de ses amis. On devient une nouvelle personne plus en accord avec son compagnon et ce dernier finit par pendre la place du meilleur ami.

Alors, je suis d’accord avec cette idée pour l’avoir constaté de nombreuses fois dans mon entourage, cependant je trouve ce genre de réaction toujours très agaçant. À croire que les amis ne sont là que pour boucher le trou que remplira un jour un compagnon.

  • Dans une relation légère-sérieuse on veut garder un certain contrôle. On se voit mais pas trop et on garde son cercle amical.
  • Les différentes ruptures : break, silence radio, créer une dispute…

Les idées avec lesquelles je ne suis pas du tout d’accord

  • Internet mène a des relations peu sérieuses et si on veut qu’elles le soient il ne faut pas précipiter la rencontre physique.

Au contraire, je crois que plus on attend et plus on crée le fantasme. Rien de mieux pour faire capoter une possible relation que d’idéaliser quelqu’un. Et comment ne pas idéaliser une personne avec qui on ne fait que parler depuis des semaines voir des mois par écrans interposés ?

  • Si les relations sexuelles ont la place centrale dans une relation c’est que cette dernière n’est pas sérieuse.

Les débuts d’une relation ne sont ils pas naturellement très orientés vers le physique ? Je pense qu’il est tout a fait naturel de passer un temps fou au lit avec son partenaire au début. Non ?

  • Les signes de l’état amoureux : la jalousie et le manque du partenaire.

Je trouve cette définition très négative. J’ai une vision peut-être plus cérébrale de l’amour et j’aurais tendance à dire que ce qui me fait penser que je suis amoureuse c’est lorsque même les petits défauts que je lui trouvais au début n’en sont plus. Alors il y a aussi le manque, bien évidemment mais alors la jalousie, ça je peux pas ! Cela revient à dire que si on est pas jaloux on aime pas ? J’ai toujours eu horreur de cet argument. Je pense au contraire que c’est parce que je t’aime que j’ai confiance en toi.

En conclusion « L’Amour Réaliste » est un livre intéressant mais où les bonnes idées se noient dans un flot d’exemples. Les répétitions et les reprises de thèmes finissent par rendre assez lourdes, froides et terriblement prévisibles les relations amoureuses.

0

Bilan « Hiver », Janvier & Février 2017

jf

Ce que j’ai LU :

718cevfnpll couv73343953 couv3784363

Ce que j’ai vu « FILMS » :

eliz vic ice
soleil jackie late
tamara ran fargo

Ce que j’ai vu « SÉRIES » :

J’ai terminé « Poldark » (S2),

1 23 45 67 8

J’ai continué « Grey’s Anatomy » (S13),

tumblr_og3hnvqdw71qcl750o1_250 tumblr_og3hnvqdw71qcl750o2_250

« The Big Bang Theory » (S10),

tumblr_ogoni1ixhn1uobl94o1_500tumblr_ogoni1ixhn1uobl94o2_500

« Nashville » (S5).

tumblr_okkea2te9d1v0mobao1_1280

J’ai repris « The Good Wife » (S7),

1-hgyg-r0nza6oesuszorbua

« The Affair » (S3),

« Girls » (S6)

♥ Riz Ahmed ♥

1 2

et bien entendu « The Walking Dead » (S7) !!!

tumblr_olao54j48t1rszoo3o2_400

Je me suis aussi remise à « Empire » (S3).

pi8odu7fml7f65azla6l

J’ai vu l’épisode de Noël de « Grantchester ».

tumblr_oitk37cmyq1qazm8bo1_400 tumblr_oitk37cmyq1qazm8bo2_400

Enfin j’ai regardé l’ultime saison de « Fais pas ci, fais pas ça ».

tumblr_ol4a9hshbq1rymr5wo1_500

0

En attendant le printemps…

beyonce-bollywood-hymn-for-the-weekend

Parce-que la grisaille on en peut plus et pour tenir jusqu’au printemps sans faire une dépression, voici une sélection fleurie idéale pour mettre un peu de soleil et de pep’s dans vos journées !

fleur

1. Sac à dos floral, HERSCHEL, 79,95€
2. Combi-short à fleurs, MANGO, 59,99€
3. Collier plastron, FOREVER 21, 14€
4.Jupe brodée de fleurs, ZARA, 29,95€
5. Body noir à fleurs et volants, PRIMARK, 9€    
6. Bustier, H&M, 29,99€
7. Veste broderies florales, TOPSHOP, 89€
8. Baskets basses,MISSGUIDED, 40€
9. Escarpins floraux, LOST INK, 55€
10. Sac porté épaule avec fleurs brodées, ASOS, 39,99€

Son
0

Cover #9 : What do you mean ?

justin-bieber-what-do-you-mean_-2015

Je n’ai jamais été une grande fan de Justin Bieber, à vrai dire j’étais indifférente à ce qu’il proposait et cela était beaucoup dû au personnage. Cependant son dernier album n’a pas manqué de diffusions sur les ondes, impossible de passer à coté et pour cause, il est très bon. La chanson « What do you mean ? », qui parle de ce que ça fait de vivre une relation avec une personne qui ne sait jamais ce qu’elle veut, est sortie en 2015 et depuis je l’écoute encore. Comme quoi il ne faut jamais dire « Justin, je n’écouterai pas ta musique ».

Original

Karmin

J’adore cette version !

CHVRCHES

Frances

raw

WSTRN

Walk off the Earth

giphy

1

Paris, ça vous change !

ratatouille

Ça va bientôt faire sept ans que je vis sur Paris et il serait hypocrite de dire que cela ne m’a pas changée. C’est souvent lorsque je retourne dans le sud que je réalise ce changement. D’ailleurs c’est marrant, là bas on m’appelle la parisienne et sur Paris la fille du sud. Bref, voici dix choses qui ont changé ou évolué chez moi depuis que vis dans la plus belle ville du monde.

1. La gestion de mon emploi du temps

Qu'est ce le week-end ?

Alors que pour moi sorties étaient forcément synonymes de weekends, j’ai découvert qu’on pouvait avoir une vie sociale vraiment sympa en semaine. Les matins ne sont pas toujours faciles mais en général ça en vaut la peine !

2. La culture

4x01-belles-de-jour-gossip-girl-15545840-480-211

Dans le sud je me limitais au cinéma et à quelques pièces pendant le Festival d’Avignon. Sur Paris j’enchaine les sorties : musée, ballet, théâtre, cinéma, spectacle, visite guidée insolite…

3. Hygiène de vie

kim-salad

Fini la junk food, les plats surgelés et les produits industriels. Dorénavant je mange bio et de préférence des producteurs des environs. Biocoop et les AMAP sont devenus mes nouvelles adresses. Je fais la chasse au sucre, un peu au gluten mais surtout à tout ce qui ne sert à rien pour être en bonne santé.

4. Je suis pressée

tumblr_nj263fcaki1u63njso1_500

Je dois l’avouer, Paris a pas mal limité ma patience, surtout dans les lieux publics. Les gens qui marchent lentement dans le métro ou la rue, les files d’attente, les bébés qui pleurent, les serveurs qui prennent un peu trop leur temps, les retraités qui font leurs courses aux heures de pointe…

5. L’ennuie

bored-gifs_1

J’ai remarqué que je m’ennuyais plus vite depuis que je suis sur Paris. Chez moi j’ai toujours un truc en cours : un livre, une broderie, du bricolage, un post pour le blog, un dessin… Si ce n’est pas le cas je finis vite par tourner en rond. Impossible de zapper toute la journée depuis mon canapé. J’ai besoin de faire quelque chose ou de sortir ne serait-ce qu’une heure sans quoi j’ai l’impression d’avoir gâché ma journée.

6. Le style

862e35e84bb8d7219bc089683ed0abc6-400x225x20

C’est bien simple, j’ose plus ! Dans le sud on est vite catalogué. Mini jupe ou décolleté et on entend des phrases du type « tu sors à moitié nue ? ». Sur Paris il y a des styles tellement extravagants que ça me décomplexe totalement. Ainsi je m’habille comme je veux sans aucune crainte.

7. Les restaurants

giphy

Avant, les restaurants étaient pour moi un extra, un jour de fête. Maintenant ils sont juste devenus un prétexte pour retrouver mes amis. Du coup c’est toutes les semaines !

8. Les sites de rencontres

tumblr_n1ianaaqqz1rymr5wo2_250 tumblr_n1ianaaqqz1rymr5wo1_250

A la base je n’étais pas fan du concept de rencontres virtuelles. Pour moi c’était tout simplement un tue l’amour et donc pas du tout envisageable. Seulement j’ai découvert que plus une ville est grande et moins les rencontres sont faciles. J’ai donc commencé timidement sur « Adopte un mec » et maintenant je like et matche sans plus aucun scrupule sur Tinder !

9. Ma haine des pigeons

tumblr_mj4lgd3qui1qj13p7o2_250

Je ne les portais pas franchement dans mon coeur avant mais depuis que je suis sur Paris je rêve sincèrement de les shooter ou de les dégommer à l’arbalète façon brochette kebab !

10. Je déteste les gens qui critiquent Paris

anigif_enhanced-27593-1397140273-1

Je suis tombée amoureuse de Paris. Je connais ses défauts (pollution, métro bloqué, travaux constants, touristes en masse, pickpockets…) mais je sais aussi que cette ville est pleine de richesses et de lieux insolites totalement magiques. Alors quand quelqu’un ose critiquer Paris, j’active le mode « Stephane Bern » et je lui fais un cour sur tout le potentiel de notre belle capitale. Si ça ne suffit pas, je passe en mode « furie ». Le pire c’est quand ce quelqu’un n’est en réalité jamais venu sur Paris. Pour moi il est tout simplement inconcevable de ne pas aimer, ne serait-ce qu’un peu, Paris !

033e25630cd60ea585d820fe5e036e42