Angel

72214942

Résumé : En 1905, en Angleterre, Angel Deverell est un écrivain de livre à l’eau de rose dont le futur est prometteur… Son ascension dans le monde de l’écriture est énorme ! Ainsi, elle réalise ce qu’elle rêvait depuis longtemps de faire, c’est-à-dire avoir du succès, de l’amour, et de la gloire. Mais, pour une femme, célibataire, ce ne serait pas un peu trop ?


Mon avis : 4/5

Voila un film qui déborde d’émotions fortes grâce à sa fabuleuse, quoi que capricieuse, héroïne incarnée par Romola Garai. En effet Angel ne vous laissera pas insensible, elle est le genre de personnage qu’on aime détester. Dotée d’un sacré franc parler, du genre qu’on aimerait lui piquer par moment, elle n’en est pas moins une jeune fille complexée à la recherche du grand amour et de reconnaissance.

Telle une enfant gâtée, elle se fiche des autres, tout doit être fait dans le seul but de la mettre en valeur. Mais même la plus agaçante des femmes croise un jour le chemin d’un homme qui la fera changer. Angel ne choisit pas n’importe qui, du moins physiquement parlant, étant donné qu’elle jette son dévolu sur Esmé, un jeune peintre incarné par le très séduisant Michael Fassbender.

Angel & Esmé

Angel & Esmé

Ce que l’on retient de ce film, en dehors des décors et costumes somptueux, c’est l’image de la célébrité qui ne tient qu’à un fil. À la fois si vive et si furtive. Comme tout, elle est sujet à la mode. On connait tous ses nouveaux people qui sont propulsés devant les caméras du jour au lendemain et qu’on oublie tout aussi rapidement. Certains ne s’en remettent d’ailleurs jamais ! Angel, travaille ardemment à son succès en écrivant des livres à l’eau de rose, mais rien ne la protège elle aussi de l’effet de mode qui va et vient. Tel un jouet de la société de consommation qu’on aime et qu’on oublie un jour au fond d’un coffre.

À cela Angel devra aussi traverser la guerre, la dépression d’Esmé ainsi que d’autre relations complexes avec ses proches, comme sa mère ou sa femme à tout faire.

En conclusion « Angel » est une film bouleversant, au scénario aussi captivant que les décors et costumes. Seul petit bémol : les montages d’arrières plan, par exemple lors de scènes en voiture. Et qu’encore, on dirait que le coté faux est fait exprès.


Ce film est l’adaptation d’un roman d’Elizabeth Taylor (la romancière pas l’actrice). Un livre peu connu en France mais tout de même disponible en librairie si l’on cherche bien.

10871_2661691

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s