0

Souvenirs, souvenirs…

56450474

Cette aprem, ma soeur et mon neveu sont venus chez moi se baigner et avant de partir mon neveu m’a demandé si j’avais des jeux vidéo pour la playstation que je lui avais donné quelques semaines auparavant. Du coup me voilà partie à la recherche des jeux, et un peu à la « Narnia » j’ai ouvert une armoire, où plutôt un tiroir. Alors non, je n’ai pas atterrie dans un monde fantastique mais plutôt dans un monde nostalgique. Ma mère y avait rangé des trucs à moi vieux de plus de 10 ans… Retour en arrière digne d’une Dolorean (voiture à remonter dans le temps dans « Retour vers le futur »). Me revoila donc à l’âge de 10/12 ans…

56450427

J’avais 11 ans quand est sorti le film « Titanic ». J’ai vécu la Léonardo mania à fond !!! En voici quelques preuves… Ca m’a bien faite rire de tomber sur ces vielles choses. Et puis au fond je n’ai pas changé, j’aime toujours cet acteur. Par contre j’ai arrêté de collectionner les coupures de presses et de signer Mme Dicaprio.

56450517

Son
0

Eminem Ft. Rihanna – Love the way you lie

Mon petit coup de coeur du moment parmi tant d’autres. Je trouve la voix de Rihanna très jolie dans cette chanson, cela dit elle est souvent très décevante quand on l’entend en live. Quand à Eminem il a un bon débit et un super rythme. Et puis un point bonus pour le clip avec Dominic Monaghan en « gros dur » à la carrure de crevette. Un mini film comme les américains savent le faire.

0

Remember me

Remember-Me-Affiche-US

Résumé : Tyler est un jeune New-yorkais de 22 ans en rébellion contre sa famille et la société suite à un drame familial. Après une altercation avec un policier, il décide de se venger en séduisant la fille de celui-ci. Mais Ally se révèle être une jeune fille fragile et imprévisible dont il va tomber fou amoureux. Ce qui ne devait être qu’une plaisanterie cruelle se transforme vite en une histoire qui les marquera à jamais…


Mon avis : 3,5/5

« Remember Me » a été la bonne surprise de la semaine. Je n’étais pas spécialement pressée de voir ce film, non que j’avais des aprioris, disons juste que j’étais neutre. Pour moi c’était une comédie romantique de plus.

Mais ce film est loin d’être une comédie romantique cliché, mais plutôt un drame dans lequel les personnages cherchent à retrouver goût à la vie. Tout le monde vit des bas, et ici il s’agit de la perte d’un être cher. Comment continuer à vivre lorsque l’une des personnes les plus importantes de notre vie n’est plus ?

tumblr_ma729pQXVG1rg0uz1o1_500

L’histoire se déroule à New York, et le personnage principal Tyler est en pleine crise existentielle. Son frère ainé s’est suicidé il y a 7 ans, à l’âge de 21 ans, et depuis, la famille est brisée.

Tyler vit très mal cette situation. Il en veut à son frère de s’être donné la mort. Et puis il s’en veut à lui même. Il aimerait avoir plus d’impact sur le monde. Il se rend compte qu’il va bientôt avoir 22 ans, soit un an de plus que son grand frère, et qu’il n’a rien fait d’important jusque là. Tyler est un jeune homme qui manque tellement d’amour qu’il se croit inexistant. Peu de personnes comptent dans sa vie, seulement son meilleur ami et sa petite soeur Caroline. Il est en quelque sorte un père de substitution pour elle, depuis que le leur a décidé de ne plus vraiment assumer son rôle.

28053_s

Tyler et Caroline, sa petite soeur.

Caroline est une enfant touchante qui vit dans sa bulle. Du coup elle n’a que peu d’amis pour ne pas dire aucun. Une scène a retenu mon attention, celle ou après avoir été la cible d’un groupe de pestes de sa classe, Tyler décide d’aller en quelque sorte la venger. Car si lui accepte d’être une sorte de laissé pour compte, il refuse que sa soeur subisse la même chose. Il va jusqu’à défier son père afin que ce dernier réalise qu’il a encore des enfants, qu’ils ne sont pas tous morts. Acte qu’il réalise encore une fois plus pour sa soeur que pour lui-même.

tumblr_n4u38auU6O1ru4tifo1_500

Tyler et Aly.

Tyler va réussir à s’apaiser grâce à Aly, une jeune femme qui a aussi connu le pire. Ce qui pour lui partait d’un pari, fini par devenir une relation forte qui va lui redonner envie de vivre. Et elle aussi, grâce à cette rencontre va réussi à retrouver gout à la vie.

« Remember me » est un film qui parle de la vie à travers la mort, de la difficulté du deuil et d’amour. L’amour de sa famille, de ses amis, de sa copine. Mais « Remember me » c’est surtout une fin surprenante, pour ne pas dire choquante !

0

Le Baiser de l’Ange, Tome 2, Soupçons – Elizabeth Chandler

57018653

Résumé : Ivy ne se remet pas de la mort soudaine et tragique de Tristan. Enfermée dans son chagrin, elle ne voit pas que Tristan essaie de la contacter, notamment par le biais de son petit frère, qui, lui, perçoit sa présence. Il y a pourtant urgence, quelqu’un veut la mort d’Ivy et le tueur est plus proche d’elle que jamais…


Mon avis : 3,5/5

Nombre de pages : 320
Éditeur : Hachette
Collection : Black Moon
Langue : Français
Prix : 14.20 €

Voici un deuxième tome pas mal convainquant. L’intrigue est bien ficelée, à tel point que l’auteur nous fait tourner en bourrique. On sait que l’accident de voiture n’en était pas un. Du coup on se met à la recherche du meurtrier. On passe tout le monde en revue. On se dit « C’est bon c’est lui » et puis « Non ça ne peut pas être lui » puis on revient à notre première idée. On se mélange les pinceaux jusqu’à la fin.

Un aspect m’a cependant gênée chez Ivy. Enfin non, plusieurs, mais commençons avec le plus important. Je comprend bien qu’elle soit triste et en ça je ne la blâme pas. Ce qui me gène c’est sa façon de nier l’existence des anges. Il lui arrive plein de trucs étranges et elle se bloque. Le piano joue tout seul, une carte tombe et retombe de la commode et se déchire sans raison, des coups de fils mystérieux, des halos de lumière, des messages, des voix, et surtout son petit frère Philip qui lui jure de voir un ange et qu’il s’agit de Tristan. Mais non ! Malgré tout ça elle se refuse à y croire. Du coup impossible pour elle de voir Tristan. Car seuls les croyants peuvent voir les anges, ou du moins leur lumière.

Ivy me fait pas mal penser à Bella (Twilight) par moment. Tous les garçons la regardent comme si elle était la seule fille dans les environs. Mais elle, tout en mettant une certaine distance, continue d’attiser leur envie. Elle dit qu’elle ne veut personne dans sa vie car elle n’est pas remise de la perte de Tristan, mais elle ne voit aucun soucis au fait de mettre sa langue dans la bouche de Grégory, qui est aussi le petit copain de Suzanne, meilleure amie d’Ivy. Bon cela dit Suzanne est tellement égocentrique qu’elle le méritait bien.

Quoi qu’il en soit, tous ces petits détails ne sont pas grands choses. Le livre se lit facilement et l’intrigue reste prenante. J’attends le tome trois maintenant (15 septembre). Cela dit à la fin de ce tome deux on sait, enfin on se doute, de qui en a après Ivy. Alors j’espère que le tome trois répondra à toutes mes questions « Tristan devait il mourir ? Ou l’accident était il juste organisé pour tuer Ivy ? » « Y a t’il un lien avec la mort de Caroline, la mère de Grégory ? » « Quel rôle joue Eric ? » « Que veut Will ? », « Ivy va t’elle voir Tristan ? »…

0

Le Baiser de l’Ange, Tome 1, L’accident – Elizabeth Chandler

41grZiq+34L

Résumé : Pour Ivy, les anges n’ont rien d’un mythe. Mais avec la mort de Tristan, l’amour de sa vie fauché par un terrible accident, Ivy perd la foi. Et sans cette foi, elle ne peut voir Tristan qui, maintenant devenu ange, fait pourtant son possible pour la contacter. Comment Tristan pourra-t-il avertir sa bien-aimée que le danger rôde ? Et comment lui fera-t-il comprendre qu’un assassin est à ses trousses ?


Mon avis : 3,5/5

Nombre de pages : 320
Éditeur : Hachette
Collection : Black Moon
Langue : Français
Prix : 14.20 €

J’hésitais pas mal à lire ce livre, certaines critiques le trouvant un peu léger en action. Du coup j’ai attendu plusieurs mois avant de me lancer hier soir. Finalement il n’aura pas fait un pli !

Maintenant je peux aussi comprendre ce que voulaient dire les critiques négatives. Cependant je ne partage pas vraiment leurs avis. Le résumé nous explique qu’Ivy et Tristan ont été séparés par la mort, et que ce dernier, devenu un ange, devra la protéger et la prévenir d’un danger qui rode. Surement le même que celui qui a tué Tristan.

Le livre s’ouvre directement sur l’accident qui a causé sa mort, puis on fait un retour en arrière sur leur relation. Les trois quarts du récit se passent dans le passé. Du coup il n’est pas question d’assassin. On peut alors se dire que ça donne peu de temps à l’intrigue centrale, mais il ne faut pas oublier que ce n’est que le premier tome. Et puis pour comprendre la détresse d’Ivy, séparée de Tristan, l’auteur se devait de tout nous dire de leur relation, afin qu’on réalise l’amour qui les unissait. Cependant, même si on ne sait pas grand chose de cette personne qui veut du mal à Ivy, certains passages nous interpellent.

J’imagine que le tome deux sera beaucoup plus riche en actions, du coup il me tarde de le lire. Étant donné qu’il est déjà sorti en librairie je vais pouvoir m’y atteler au plus vite. Quant au tome 3, il sera disponible dès le 15 septembre. Il faut savoir que ces livres ont été écris il y a 15 ans, mais n’ont été traduits que depuis peu en français. C’est un peu comme avec « Le Journal d’un vampire ». Twilight a ouvert en grand la porte aux livres Fantasy. Et je suis ravie !!!

0

Orgueil & Préjugés (1995)

orgueiletprejuges1995

Résumé : Elizabeth Bennet, jeune fille intelligente et indépendante, est la cadette de cinq filles d’une famille modeste. Elle est hélas affublée d’une mère sotte, obsédée par l’envie de marier confortablement sa progéniture. Lors d’un bal, Elizabeth rencontre le séduisant Mr Darcy, mais celui-ci se montre si hautain et méprisant qu’Elizabeth le prend aussitôt en grippe…


Mon avis : 5/5

Après avoir lu « Orgueil et Préjugés » j’en ai voulu plus. Je voulais tout savoir, tout voir. Et quand j’ai découvert qu’une adaptation avec Colin Firth avait été faite par la BBC mon coeur a fait BOOM et ma carte bleue a fait CASH ! Cinq heures de romance austenienne, comment dire non ? Cinq heures qui font de cette adaptation surement la meilleure qui puisse exister. Tout comme je l’avais fait la version de 2005, je vais faire la liste des bons et moins bons aspects de ce film (cela dit ces derniers sont rares).

Ce que j’ai aimé dans ce film

tumblr_n13k8lAQ7h1qijnxzo6_250 Sans-titre---2

Darcy et Elizabeth : Ils sont exactement comme je les imaginais. Pour Darcy, je manque d’objectivité étant donné que c’est Colin Firth, l’homme de ma vie, qui joue son rôle. Quant à Elizabeth, elle est belle, pulpeuse et pétillante. J’aime cette peau laiteuse et ce teint rosé typiques de l’époque. Elizabeth est belle et radieuse. L’actrice a vraiment su donner ce mélange de fougue et de douceur propre au personnage. Quant à Colin Firth, est tout simplement parfait ! Il peut passer d’ homme froid et antipathique à l’homme le plus adorable au monde en un regard. Une sorte de main de fer dans un gant de velours.

tumblr_mku4rx5ycA1r4bv5fo1_250 tumblr_mku4rx5ycA1r4bv5fo2_250 tumblr_mku4rx5ycA1r4bv5fo3_250 tumblr_mku4rx5ycA1r4bv5fo4_250

Le respect du roman de Jane Austen : Il faut dire que son long format permet de ne manquer aucun moment fort de l’intrigue. Quand on aime une histoire on ne veut surtout pas voir des passages oubliés, le moindre détail omis nous semble alors pur sacrilège.

tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo3_250 tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo4_250 tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo5_250 tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo6_250 tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo7_250 tumblr_n4w78gSoJs1sn9dmxo8_r1_250

Lydia : la jeune soeur de Lizzie est grandiose ! Julia Sawalha, qui incarne ce personnage, a très bien su s’en imprégner. Son personne gaie, spontanée, légèrement immature et à tendance nombriliste est très bien interprété. À 16 ans, elle est l’image même de l’adolescente qui veut tout et tout de suite sans prêter attention aux répercutions de ses actes.

Sans-titre---1

La manière subtile et parfaite qu’a Colin Firth de faire évoluer Darcy : La scène qui mérite d’être acclamée est celle de la visite de Lizzie à Pemberley. Les sentiments de Mister Darcy qui ont évoluer ne font que ce confirmer lors de ce séjour. Mister Darcy nous dévoile alors son air le plus bienveillant et tendre à l’égard d’Elizabeth. Explication : Georgiana, la jeune soeur de Darcy, est en train de jouer du clavecin lorsqu’elle entend parler de Mister Wickam, l’homme qui lui a brisé le coeur avant de tenter de lui « voler » sa dot. Et alors que Darcy est sur le point de réagir, c’est Lizzie qui vient en aide à la jeune fille. Ce dernier ne peut contenir sa joie face à tant de bonté et de gentillesse.

Mrs Bennet : La mère des filles Bennet est tout simplement grandiose ! Elle est l’image même qu’on se fait de son personnage en lisant le roman. Maniérée, imposante, extravagante, excessive et terriblement directive. Une véritable caricature supportée non sans mal par son mari !

35moz7c

La mise en avant du point de vue de Darcy : Dans le roman on est placé du coté de Lizzie, et dans les films il en est souvent de même. Cependant, la caméra se permet de nous montrer aussi ce qu’il se passe du coté de Darcy. On découvre alors un personnage tiraillé entre son coeur et sa raison, et cela nous fait l’aimer encore plus. On suit ainsi Darcy dans ses activités sportives censées lui faire reprendre raison, en vain. Et au final cette liberté prise avec le roman a sans doute crée l’une des scènes les plus cultes de « Orgueil & Préjugés », la fameuse scène du lac. Un grand moment d’émotion et d’hormones en ébullition (la chemise d’époque ça marche à tous les coup, et encore plus lorsqu’elle est mouillée).

Les costumes : Moi qui avait trouvé un certain manque de raffinement dans l’adaptation de 2005, j’ai ici été largement comblée. Les tenues d’Elizabeth sont à la fois simples et sophistiquées. Les couleurs pastel, les tissu vaporeux, les volumes travaillés avec subtilité. Je n’ai aucun reproche à faire !

tumblr_lyetw9EbMQ1qzu6rfo1_500 tumblr_m89jdv6Ldb1r94uu2o1_500tumblr_m7h6jly1Uv1qzu6rfo1_500

Ce que je n’ai pas aimé dans ce film

 tumblr_n0ql8hGewi1sb6tumo6_250

Jane : Décrite dans le roman comme étant l’une des plus belles filles de la région, on s’attend presque à voir apparaitre un ange blond. D’ailleurs la Jane de 2005 correspond tout à fait à l’idée que je me fait du personnage. Ici, Jane au mieux est mignonne. Je la trouve bien trop carrée et son physique n’est pas des plus doux. Heureusement son jeu d’acteur est très bien, et elle a su faire ressortir toute la douceur, pour ne pas dire la naïveté, de son personnage.

Lydia, je te le laisse !

Lydia, je te le laisse !

Wickam : Il en est de même avec l’acteur qui incarne Mister Wickam. L’officier au charme auquel il est difficile de résister. Personnellement quand je vois celui qui joue son rôle, je résiste très facile à son sex appeal ! Du coup on a mal à croire qu’on puisse être aveuglé par son charisme et son physique avantageux (ce qui n’est pas le cas avec le Wickam de « Lost in Austen »).

0

La saga des anges déchus, Tome 1, Hush Hush – Becca Fitzpatrick

55963493

Résumé : Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch, un nouvel élève. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais Nora est perplexe. Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi est-il toujours sur sa route même quand elle cherche à l’éviter ? Sans le savoir, Nora se retrouve au beau milieu d’un combat séculaire agitant des êtres dont elle ne soupçonnait même pas l’existence.


Mon avis : 3,5/5

Nombre de pages : 382
Éditeur : Pocket
Collection : Science-fiction / fantasy
Langue : Français
Prix : 7.60 €

Voici le dernier livre que j’ai tout simplement dévoré. Enfin une intrigue digne de ce nom. Je ne dis pas que les autres livres sont légers, mais en règle générale on se doute de « Qui est qui », « Qui veut quoi »… Ici on reste dans le flou jusqu’à la fin. Et du coup on ne cesse de revoir nos pronostics.

Les personnages sont géniaux ! Nora, héroïne et narratrice, est très touchante. Elle ne veut pas se faire remarquer mais au fond on sent qu’elle cherche juste à se protéger, surtout depuis la mort de son père. Elle porte une sorte d’armure anti-émotion. Sa meilleure amie Vee, c’est tout le contraire. Exubérante, rigolote. Blague à l’appuie: ‎ » – Tu veux entendre une blague mouillée ? – Hein ? – Enfile un maillot et on y va ! »

Et puis il y a Patch… Ahhhhh Patch !!! Beau, mystérieux, un brin manipulateur mais surtout horripilant. C’est le genre de garçon qui vous dit ce que personne n’oserait dire. Et le tout sans vous quitter des yeux. Il lit dans les gens comme dans un livre ouvert, et il adore lire en Nora. Il la taquine et la pousse par moment à bout. Mais il a ce petit quelque chose qui fait que même s’il semble dangereux on ne peut s’empêcher de craquer.

Comme le dit Nora « Lorsque j’étais enfant, Lionel, le filleul de Dorothea, avait cassé l’une des vitres de la cuisine. Il avait ensuite ramassé tous les débris de verre à l’exception d’un seul morceau, qu’il m’avait défié de lécher. Tomber amoureuse de Patch me faisait le même effet. Je savais que c’était idiot. Je savais que j’allais me faire mal. Après toutes ces années, je n’avais pas changé: le danger m’électrisait toujours autant. »

Et Patch étant décrit comme un grand brun, musclé à la peau mate et au cheveux qui ont tendance à onduler, je me suis clairement imposée Steven Strait en tête.

55964800

Steven Strait ou Patch.

On commence le livre avec un retour en arrière assez conséquent, étant donné qu’on se retrouve dans la France du XVIème siècle. Puis BOOM nous voici de retour au XXIème siècle. Et pendant 300 pages on se demande le lien entre ces deux époques. L’écrivain Becca Fitzpatrick attend vraiment le dernier moment pour tout nous dire. Elle nous lâche quelques infos ici et là, mais le puzzle ne se met véritablement en forme qu’à la fin. Ce suspense fait qu’on ne lit pas « Hush Hush » on le dévore !