Twelve

12-post

Résumé : New York, de nos jours. De riches adolescents se défoncent à la Twelve, la nouvelle drogue à la mode revendue par Mike White, jeune dealer. Il ne fume pas, ne boit pas et ne va pas dans les fêtes. Il se fournit chez Lionel, qui n’est autre que l’assassin de son cousin Charlie. Entre des parents absents et la recherche du grand frisson, la décadence et la violence s’installent auprès de la jeunesse dorée et désabusée de l’Upper East Side.


Mon avis : 2,5/5

« Twelve » est un film qui met en scène la jeunesse dorée de Manhattan. Ils sont beaux, riches, intelligents, et pourtant tout cela ne leur suffit pas. La drogue est alors leur seule issue de secours dans cette vie froide, faite de manipulation et de séances de psy. Leurs parents ont oublié leurs rôles, se limitant à être de simples banquiers distributeurs de billets.

White Mickael

White Mickael

Le personnage principal, White Mickael (Chace Crawford) a craqué après la mort de sa mère. Il a quitté son école de  l’Upper East Side, et est devenu un trafiquant de drogue réputé. Rien ne le prédestinait à ça. En effet, Mickael ne fume pas, ne boit pas, mais aime ce rôle de fantôme qu’il joue dans la vie de ces jeunes à la recherche de plaisirs éphémères et de frissons. Il ère comme si plus rien lui importait. Enfin, à par une personne, Molly (Emma Roberts), son amie d’enfance, qui ne connait rien du vrai visage (sombre) de Mickael.

Lionel

Lionel

Notre histoire commence quand Charlie, le cousin de notre personnage principal est assassiné par Lionel (50 Cents), un caïd de la drogue qui fournit entre autre Mickael….et se terminera lors de l’anniversaire de Sara, la coqueluche de son lycée, voir de la ville. Un anniversaire qui tournera au drame. Une suite d’événements liés à la nouvelle drogue « Twelve ». Puissante, chère, elle vous mène à la déraison pour une dose.

Sara

Sara

Outre Mickael, on découvre des tas de personnages, et certains touchent plus que d’autres. Sara, par exemple, est l’image parfaite de la fille gâtée, à qui tout réussi mais qui tourne mal par manque d’amour. Ces jeunes riches, manquent de repères et d’encadrement. Ils ne savent plus ce qui est bon ou mal pour eux. Ils cherchent le bonheur là ou il n’y a que de l’autodestruction.

« Twelve », un film à voir juste pour l’image pas du tout « papier glacé » de ce monde de paillettes et de bulles de Champagne. Une façon de relativiser sur son propre parcours beaucoup plus conventionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s