Romeo + Juliet (ou comment mon histoire d’amour avec Leo a commencé)

65331696

Vous allez me dire que j’ai 15 ans de retard, mais en même temps à l’époque je ne tenais pas de blog, je ne connaissais même pas internet à vrai dire. Comme vous avez pu le remarquer (ou pas), j’aime beaucoup Leonardo Dicaprio. Je suis de la génération « Roméo + Juliette » et « Titanic ». C’était notre Robert Pattinson de l’époque, bien que pour moi Robert Pattinson n’a pas un dixième du talent de Dicaprio. Bref, ce fut un de mes plus gros béguins de pré adolescence.

65331616

leo

65331643

J’avais 10 ans quand « Roméo + Juliet » est sorti, mais je ne l’ai pas vu tout de suite. À l’époque je passais beaucoup de temps au vidéo club de mon village à arpenter les rayons à la recherche d’une jaquette intéressante (c’était le megavideo de l’époque). Et un jour mon regard s’est posé sur ce film. 10 francs plus tard j’étais chez moi en train d’appuyer sur la touche « play » de mon magnétoscope, prête à vivre deux heures de pur bonheur.

Il y a des films qui vous marquent à tout jamais. Pas qu’ils soient les meilleurs, mais ils vous touchent au plus profond de vous même, et celui là en fait parti. Quand je le revois, ou que j’entends une chanson de la bande originale, c’est comme si je faisais un retour dans le passé. D’ailleurs, pas la peine de vous préciser que le vidéoclub s’est vu longtemps privé de cette cassette.

Il serait très dur de choisir une scène favorite. Il y en a trop, et pour de nombreuses raisons. Il y a l’une des plus connues et des plus représentatives de l’histoire, aussi bien le film que le livre. C’est à dire : la fameuse scène du balcon, où comment ne plus regarder une piscine éclairée de la même façon.

tumblr_mafwesGTtr1r81wtbo1_500

tumblr_mj9wtmWTYS1r7ufkeo1_500

Il y a aussi celle du bal, où encore lorsque Roméo apprend la mort de Juliette. J’aime cette version bohème romantique que Baz Lhurman donne à Roméo. Dès le début on nous le montre en costume débraillé, errant sur la plage et couchant ses pensées sur papier. Du coup, le voir sur un terrain de caravanes, car banni, n’a rien de dégradant, bien au contraire, on le sentirait presque plus à sa place ici, qu’à Verone, si ce n’est qu’il n’y a pas Juliette à ses cotés.

65467776

Bref, comment ne pas craquer devant pareil film, surtout à 12 ans. Léo est sublime, les scènes sont visuellement éblouissantes, merci Baz Lhurman, et l’histoire tout en étant truffée d’anachronismes (voulus), donne quelque chose d’avant gardiste. Et puis n’oublions pas la musique. Je me passais la B.O en boucle et je continues encore d’écouter « Whatever » de Butthole Surfers, « Crush » de Garbage, et tous les autres morceaux à part « Little Star » de Stina Nordenstam qui, allez savoir pourquoi, m’a toujours foutu le cafard. Quoi qu’il en soit, lorsque je revois le film, je trouve qu’il n’a pas pris une ride. Et je continue à craquer pour le beau Roméo encore et encore comme une débutante. Mais comment rester insensible à tout ça…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s