Queen Betsy, Tome 4, Vampire et Irrécupérable – Mary Janice Davidson

66446280

Résumé : Betsy Taylor, la reine des vampires, est en pleine préparation de son mariage de rêve avec le superbe Eric Sinclair. Alors, hors de question que des histoires de mort se mettent en travers de son chemin ! Malheureusement, des fantômes la harcèlent pour qu’elle leur fasse justice et un tueur en série se balade dans la nature. Ses victimes, grandes et blondes, lui ressemblent étrangement. À mi-chemin entre Confession d’une accro du shopping et Le Diable s’habille en Prada.


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 256
Éditeur : Milady
Collection : Bit Lit
Langue : Français
Prix : 6.10 €

Ce week-end j’ai couru chez Virgin pour me procurer le dernier tome de la saga vampirique « Queen Betsy ». Deux mois que je l’entendais… Le livre n’a pas fait un pli !

Toujours aussi drôle, j’ai été ravie de retrouver toute la fine équipe : Betsy, Jess, Marc, Eric, Tina, Laura… Dans ce quatrième tome, l’héroïne prépare son mariage, mais comme toujours, des soucis viennent perturber son train de vie de reine des vampires. Parmi eux : un serial killer rode en ville. Il kidnappe de grandes blondes, pour les étrangler et les laisser morte à moitié nue sur des parkings. Étant donné que Betsy a aussi la capacité de voir les fantômes, elle fini vite par devoir aider une des victimes du meurtrier.

Le coup du tueur des parkings est l’énigme centrale du roman, et en comparaison au trois autres tomes je l’ai trouvé un peu plus légère et bâclée. Moins captivante. Mais ce n’est qu’un aspect de l’histoire. Betsy, bien que reine des vampires, reste très « humaine » dans sa façon de vivre, du coup c’est plutôt sa vie personnelle qui est mise au premier plan. Et de ce coté là, aucune déception ! On retrouve des dialogues truffés d’humour. J’ai explosé de rire plusieurs fois.

Je suis littéralement fan de cette saga. J’adore le ton décalé que prend l’auteur. On est très éloigné des histoires de vampires qu’on connait aujourd’hui. Pour vous dire, Betsy décide même d’écrire une rubrique « Aide aux vampires » (un style de courrier du cœur amical) dans la newletter vampirique… On est loin des clichés, je vous l’avais dit !

Et puis il y a Sinclaiiiir ! Encore est toujours aussi musclé et ténébreux. Quoi que cette carrure d’armoire à glace ne l’empêche pas d’avoir peur d’un sapin de noël. Il faut dire que les vampires ne supportent pas tout ce qui se rapproche de près ou de loin à la religion. Effet affaiblissant garanti (sauf pour la reine Betsy) ! Du coup, la scène où Sinclair se cache sous les draps, expliquant que le sapin lui pompe ses forces est très drôle.

Pour finir, bien que l’intrigue soit le petit point faible de ce tome, je lui donne un bon 16/20. Et maintenant, je dois patienter pour la sortie du tome 5, qui pour le moment n’a aucune date officielle… aie !

P.S : On oublie pas d’admirer la superbe couverture qui est l’œuvre de mon illustratrice adorée, j’ai nommé : Diglee !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s