Jane Austen et moi – Emma Campbell Webster

67899279

Résumé : Votre nom: Elizabeth Bennet. Votre mission: faire un mariage de raison et d’amour, tout en évitant les scandales de famille. Vous n’avez pour vous que votre esprit vif, votre bon sens, votre beauté « passable », et vous devez vous frayer un chemin à travers une infinité de choix qui détermineront votre propre destin romantique (et financier). Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qui serait arrivé si Elizabeth avait accepté la proposition de Mr. Darcy, d’Orgueil et Préjugés, dès leur première rencontre? Ou si elle s’était sauvée des bras de Mr. Darcy pour se jeter dans ceux du capitaine Wentworth, de Persuasion? Voici l’occasion de le découvrir. Jane Austen et moi est ancré dans Orgueil et Préjugés, mais les choix proposés tout au long du livre vous mèneront au cœur des autres romans de Jane Austen, et dans un territoire imaginaire.
Jane Austen et moi est un labyrinthe d’amours et de mensonges, de séductions et de scandales, de mésaventures et de mariages, un véritable défi et un ravissement pour tous les amoureux de Jane Austen. La mission d’Elizabeth réussira-t-elle? Son destin est entre vos mains.


Mon Avis : 2,5/5

Nombre de pages : 381
Éditeur : Editions Danger Public
Collection : Collection Orange
Langue : Français
Prix : 22.30 €

Je suis assez mitigée à propos de ce livre. J’ai apprécié le concept de jeu de rôle. Qui n’a jamais rêvé d’être à la place d’Elizabeth Bennett ?! Le hic c’est que le résultat est assez bâclé, pour ne pas dire faussé.

On vous demande, et ce dès le début, de comptabiliser des points dans différentes catégories (fortune, confiance, intelligence, relation, défauts et qualités). Et alors ce qui doit être un jeu devient très vite une perte de temps. Par exemple : de nombreuses fois on vous demande d’ajouter 20 points pour deux phrases après les retirer. Le but ? Aucun mis à par user du papier pour rien (l’auteur est-elle payée au nombre de pages ?). Ajoutons à ça que la plupart des points acquis ne sont pas liés à vos choix. Dommage pour un jeu de rôle…

J’aurais aimé retrouver plus de questions sur l’époque Georgienne. En effet, seulement trois ou quatre questions à ce propos sont présentes dans ce livre. En fait, la plupart du temps vous devez choisir entre : telle ville ou telle ville – droite ou gauche – oui ou non… Donc c’est plus le hasard que votre personnalité qui guide l’histoire.

Lizzy et Frank Churchill.

Lizzy et Frank Churchill (Emma). Dessin : Pénélope Bagieu

Autre reproche : trop de personnages ! On se retrouve à la place d’Elizabeth Benett, mais l’auteur nous plonge dans le monde des œuvres de Jane Austen. On rencontre alors Mr Darcy, Mr Knightley (Emma), Henry Crawford (Mansfield Park)… Bien que les œuvres soient respectées, le fait de mêler les histoires entres elles m’a gênée. Il aurait été bien mieux de faire comme dans « Lost in Austen » en s’intéressant uniquement à « Orgueil et Préjugés ». Je suis persuadée que c’est cette volonté de trop en faire qui fait de ce livre un produit mal fini, trop brouillon. Ce livre à beau être ludique, il ne doit pas pour autant être bâclé.

J’ai pu aussi remarquer des « passages ratés ». En effet, lorsqu’on arrive à la fin d’un chapitre, des choix s’offrent à nous afin de nous reporter à une page. Sauf que de nombreuses fois la page en question n’avait aucun lien avec le chapitre précédent. Pire, elle nous ramené en arrière. Du coup, on est obligé de revenir sur son choix si l’on veut continuer l’aventure. En cherchant sur internet j’ai découvert que les premières éditions comportaient des erreurs, on peut les corriger via un site, mais sur papier rien ne changera. Payer plus de 20€ pour un livre erroné, génial !

Lizzy et la lettre de Mr Darcy

Lizzy et la lettre de Mr Darcy. Dessin : Pénélope Bagieu

Tout ça pour au final (dans mon cas) annuler le mariage avec Mr Darcy, persuadée qu’en devenant sa femme je m’enfermerais dans une vie triste et sans but, voire pire, un seul, le même que ma mère = marier mes enfants. On nous explique que Lizzy, pensant qu’il n’existe pas de vie après le mariage comme elle a pu le lire de nombreuses fois dans les livres, décide de ne pas se marier afin de devenir écrivain et d’écrire un livre qui ne s’arrêterait pas à « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Pour ma part, je suis persuadée qu’on puisse allier mariage et épanouissement personnel. Surtout avec Mr Darcy !

Histoire de finir sur une note positive, on notera les illustrations de Pénélope Bagieu. Qui pour le coup, sont bien plus jolies que leurs versions anglaises. Vous ne trouvez pas ?

Couverture anglaise.

Couverture anglaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s