0

Le pacte des vierges – Vanessa Schneider

69603228

Résumé : 2008, Gloucester, États-Unis. Dix-sept jeunes filles d’un même lycée tombent enceintes en même temps. Stupeur dans la ville. La rumeur publique fait alors état d’un pacte. Qu’en est-il exactement ? À une journaliste venue enquêter sur l’événement, quatre d’entre elles se racontent. Il y a Lana, la meneuse, dont le père a disparu un jour, la laissant seule avec une mère devenue mutique, abrutie de médicaments, d’alcool et de télévision. Placée un temps dans un foyer, elle y a rencontré Cindy dont la mère a quitté le domicile pour s’enfuir avec le plombier et que sa tante a ensuite recueillie. Il y a Sue, coincée entre ses parents puritains et bien-pensants, et Kylie, qui partage la passion de sa mère pour Kylie Minogue et enchaîne les concours de Mini-Miss depuis toute petite. Leurs voix se succèdent pour évoquer le « groupe », leurs relations, le mystère de leur grossesse multiple et ce pacte, qui leur permet d’échapper au quotidien d’une ville portuaire où le chômage et ses conséquences déciment les familles et laissent peu de place à un avenir meilleur.


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 192
Éditeur : Stock
Collection : La Bleue
Langue : Français
Prix : 17.25 €

Certains d’entre vous ont peut-être entendu parler de cette histoire de « Pacte de grossesses » à Gloucester dans le Massachussets. En 2008, 17 adolescentes avaient pris la décision de tomber enceinte en même temps. Le buzz n’a pas été long à se mettre en place. Il faut dire que 17 filles, étudiantes dans le même lycée, enceintes au moment moment, ce n’est pas le genre de chose qui passe inaperçu, même aux USA qui a l’un des taux de grossesses chez les ado le plus élevé.

Vanessa Schneider s’est directement inspirée de ce fait pour écrire ce roman. Un livre qu’on entame avec pas mal de préjugés. Par sur sa qualité, mais sur ses personnages. Je suis de celles qui pensent qu’avoir un enfant à 16 ans est loin d’être une idée brillante. Au contraire, peut-être suis-je un brin moralisatrice, mais j’irais jusqu’à dire que c’est une grosse erreur.

Seulement, après plusieurs pages on réalise que leur choix était bien plus complexe. Lana, Sue, Cindy et Kylie, aucune n’a été gâtée par la vie. Et l’on sent une volonté chez elles de compenser avec l’arrivée d’un bébé. Du coup, je suis moins à même de les juger. Personne n’est naturellement bon ou mauvais. L’éducation, nos parents, la scolarité… nous façonnent, et malheureusement tout le monde ne nait pas avec les mêmes chances de réussite.

Alors que je m’attendais à lire une histoires d’adolescentes inconscientes, j’ai découvert le récit de jeune filles relativement matures et fortes de leurs expériences. Certes, elles se rendent compte à la longue qu’avoir eu cette idée de « pacte » n’était pas très intelligent, et que cela leur demandera beaucoup plus de travail qu’elles l’imaginaient. Mais finalement, on se dit que ces filles n’ont pas si mal tournées étant donné leurs parcours, et que moi, à leur place, j’aurais surement pas mieux fait.

En définitive « Les pacte des vierges » est un livre troublant, avec des personnages attachants, que je recommande chaudement. Et pour les sceptiques, dites-vous qu’il se lit très vite. Donc, au mieux vous adorerez, au pire vous aurez perdu que quelques heures seulement. Et qu’encore, selon moi, même une lecture décevante n’est jamais une perte de temps.

Publicités
Son
0

Somebody to love – Leighton Meester Feat. Robin Thicke

Après m’être fait un marathon « Gossip Girl » afin de rattraper mon retard, me voila replongée dans L’Upper East Side et ses manigances. Du coup, en attendant le prochain épisode (épisode 5 saison 4) je vous propose une petite chanson signée Leighton Meester, alias Blair Waldorf dans la série. Un clip très bling bling qui colle bien à l’ambiance « Gossip Girls ». D’ailleurs cette chanson est apparue dans un des épisodes.

0

La cabinet des curiosités

Halloween n’est plus qu’à quelques jours. Et pour se mettre dans l’ambiance rien de mieux qu’une bonne panoplie d’accessoires bien dark ! Voila une façon à la fois discrète et efficace de célébrer les morts, surtout pour celles qui veulent se démarquer sans trop en faire.

69588002

0

Uglies, Tome 2, Pretties – Scott Westerfeld

68955634

Résumé : Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l’apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au coeur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d’important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu’elle était Ugly… A mesure qu’elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s’impose : oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.


Mon Avis : 3/5

Nombre de pages : 385
Éditeur : Pocket Jeunesse
Collection : Pocket Jeunesse
Langue : Français
Prix : 13.70 €

Un deuxième tome très ressemblant au premier question ressenti. Certains passages sont captivants et font qu’on ne lâche plus le livre, et d’autres ennuyeux au point de laisser ce même livre une semaine dans un coin…

L’intrigue n’a pas changé. On est toujours dans le même monde « parfait » (les méchants, quoi que…) avec les mêmes rebelles (les gentils) cachés hors des frontières de « Pretty Town ». Tally a eu son opération, donc son lavage de cerveau. Mais comme elle est l’héroïne, elle se doit de ne pas réagir comme tout le monde à cette opération. Dans ce tome elle pourra compter sur Zane, lui aussi un pretty. Il est même « LE » pretty que toutes les filles veulent. Ténébreux, mystérieux, quasi inaccessible, sauf pour Tally… Comme c’est étrange !

À deux, ils tenteront de percer les mystères de ce monde de perfection dans le but de « réveiller » leurs camarades. Mais ils chercheront avant tout à quitter ce lieu et rejoindre la nouvelle fumée, le territoire des rebelles. Un clan dirigé entre autre par David, le béguin de Tally dans le premier tome. Oh, un énième triangle amoureux en vue…

Vous l’aurez compris, je suis assez mitigée quant à ce roman. En fait, je trouve l’histoire de base vraiment très bien. Certains passages nous feraient presque dire que l’opération pas si néfaste, ou du moins mieux qu’un monde de guerre. Une saga qui donne donc à réfléchir. Le hic c’est qu’elle se retrouve souvent ternie par des passages trop long qui cassent le rythme. Mais cela ne m’empêchera surement pas de lire le troisième tome, la curiosité l’emportant presque toujours sur la déception.


Pour les fans de la saga « Pretties » ou tout simplement pour les curieux, sachez que le roman graphique du premier tome sortira en librairie courant 2012. En attendant, voici un extrait où l’on découvre Tally et sa fameuse planche magnétique 

69408365

Son
0

Charlene Soraia – Wherever You Will Go

Quel plaisir j’ai eu aujourd’hui en tombant sur cette reprise de « Wherever you will go » de The Calling. Chanson que j’ai longuement écoutée dans mes jeunes années de lycéenne. Je vous laisse apprécier cette version douce et féminine signée Charlene Soraia. D’ailleurs, en l’écoutant, je me demande une seule chose : à quand sa diffusion dans « Vampire Diaries », la série pro-chanson larmoyante !