Persuasion – Jane Austen

71772814

Résumé : Anne est la seconde fille de l’honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d’un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l’amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s’achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d’Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader…


Mon avis : 6/5

Nombre de pages : 256
Éditeur : Archipoche
Collection : Roman étranger
Langue : Français
Prix : 6.60 €

Peut-on se remettre d’un chagrin d’amour ? Voila la question soulevée par Jane Austen dans « Persuasion ». Comme à son habitude, l’auteur privilégie les sentiments nobles à la fortune, et nous offre une histoire à la fois crédible et magique. Les siècles ont passé, mais les sentiments amoureux, eux, sont toujours vécus de la même façon. Il est donc impossible de ne pas s’identifier à Anne Elliot. On vit ses joies, ses peines, ses espoirs… Et donc, tout comme elle, nous tombons irrémédiablement sous le charme du Capitaine Frederick Wentworth !

Vous avez aimé Mister Darcy ? Alors vous allez adorer le Capitaine Wentworth. Jane Austen semble avoir un faible pour les hommes distants au premier abord, mais qui se révèlent être de véritables gentlemen au cœur tendre. Et, tout comme dans ses autres romans, elle dresse un portrait peu flatteur de la haute bourgeoisie et de la noblesse. Un milieu en grande parti peuplé de gens cupides et hautains, à l’image de Sir Walter et Elizabeth, le père et la sœur ainée d’Anne.

À l’inverse, Anne Elliot est une sorte d’intruse. Douce et intelligente, elle donne plus d’importance à ce que les gens ont dans le cœur qu’à leurs titres. Toujours calme face à des personnalités quelques peu égocentriques comme sa sœur cadette Mary, elle n’en est pas pour autant faible. Son renoncement à l’amour, huit ans auparavant, sur les conseils de sa grande amie Lady Russel, pour des soucis de convenance, l’a grandement changée. Sous ses airs de « jeune fille docile » se cache une femme qui a aime un homme de toute son âme et qui continuera de l’aimer envers et contre tout.

« Persuasion » est surement l’une des plus belles histoires d’amour qu’il m’ait été permise de lire. Le style délicat de Jane Austen, sa façon de décrire les émotions et les personnages nous permet à nous lecteur de plonger dans l’histoire. Nous ne sommes pas spectateurs, nous sommes les personnages. Lorsque Anne a mal, nous avons mal, lorsque Frederick est gêné, nous sommes gênés…

Vous l’aurez compris, « Persuasion » est un livre que j’ai adoré ! Moi qui pensais que « Orgueil et Préjugés » ne pourrait être détrôné par aucun autre livre de Jane Austen, je commence à revoir mon avis. « Persuasion » a quelque chose de plus réaliste, et de ce fait il m’a touchée différemment. J’étais à ça de verser ma petite larme…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s