0

La page blanche – Boulet & Pénélope Bagieu

76200248

Résumé :  Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?


Mon avis : 3.5/5

Nombre de pages : 176
Éditeur : Delcourt
Collection : Mirages
Langue : Français
Prix : 22.95 €

La dernière bande dessinée de Pénélope Bagieu se devait de passer entre mes mains ! Ce scénario plein de suspense que nous devons à Boulet, s’est avéré bien plus profond qu’il n’y parait. La fin prend même des airs de roman psychologique loin d’être inintéressant, voire carrément percutant ! Ce qui manquait dans le premier roman graphique de Pénélope Bagieu « Cadavre exquis » est bien présent ici : une vraie intrigue avec du mystère.

Où suis-je ? Qui suis-je ?

Où suis-je ? Qui suis-je ?

Se retrouver amnésique, ne plus savoir qui l’on est, d’où l’on vient et surtout où aller, est surement l’une des choses les plus angoissantes qu’il puisse arriver, mais aussi les plus énigmatiques. Comment en est-on arriver là ? Est-ce le résultat d’une maladie ? Sommes-nous membres du FBI ? Avons-nous été enlevé par des aliens ? Dans pareille occasion toutes les hypothèses sont à étudier, même les plus absurdes.

On suit alors Éloïse dans une véritable enquête policière censée l’éclairer sur qui elle est. Face à la situation elle choisit une méthode radicale et digne d’un agent des services secrets. Sorte de brainstorming personnel elle s’engage dans une voie qui semble cependant sans fin. Les médecins étant incapables de l’aider, elle se met en quête du moindre souvenir allant jusqu’à renifler tous les parfums de Sephora dans l’espoir qu’une odeur déclenchera un flash. Idem dans son appartement, c’est avec une minutie extraordinaire qu’elle répertorie chaque objet comme si l’un d’eux était le saint Graal !

Éloïse en action.

Éloïse en action.

En conclusion, une histoire intéressante avec une réel fond. Certains diront qu’il n’est pas nouveau mais la façon de l’amener elle est très originale et m’a beaucoup plu. Une bande dessinée qui fait réfléchir, un scénario vraiment sympa et des illustrations made in Pénélope Bagieu toujours aussi agréables à l’œil. Seul petit bémol : le prix qui peut freiner certains lecteurs.

Publicités
0

L’art de la manipulation

L’art de la manipulation c’est quoi au juste ?! Vous savez, cette petite technique au combien répréhensible et qui a pour but qu’on ne vous dise jamais NON… Voici comment avoir toujours le dernier mot en quatre leçons :

1. Usez et abusez du « Puppy Eyes »

Le maitre en la matière !

Le maitre en la matière !

76084417

76084554

Surtout, ne pas négliger la moue boudeuse !

Surtout, ne pas négliger la moue boudeuse !

76084437

2. Misez sur le sourire en coin

On aurait aussi pu appeler ça la « Méthode Barney ».

76088406 76088706

Certains misent tout sur les dents...

Certains misent tout sur les dents…

... mais des fois, un léger rictus peut suffire.

… mais des fois, un léger rictus peut suffire.

3. À l’occasion, quelques larmes peuvent aider

Pendant que certains optent pour la petite larme virile et délicate…

76099590

… d’autres y vont à fond !!!

76088503

76099560

Très important : penser à se réhydrater !

Très important : penser à se réhydrater !

4. Dernier recourt : la colère, aussi appelée « Je fais ma crise tel un gamin de 3 ans »

76088585

Ah ah ah, je ne suis pas la seule a avoir adoré "Warrior" !!!

Ah ah ah, je ne suis pas la seule a avoir adoré « Warrior » !!!

76099595

0

C’est lundi, que lisez-vous ? [19]

76700538_o

Voila deux semaines que je n’avais pas fait ma rubrique « C’est lundi que lisez-vous ». En fait, ça fait aussi deux semaines que je ne fais pas grand chose sur ce blog et que je n’ai pas ouvert un livre ! Mes raisons : des journées pas assez longues et une météo qui m’a plus donné envie de me balader que de rester chez moi à lire. Mais ce week-end j’ai eu envie de reprendre ma lecture de « Amours et autres enchantements », une véritable lecture estivale ! Comme quoi, aimer lire ne veut pas dire « Lire tout le temps ». J’ai eu besoin de faire une pause afin de mieux retrouver ma P.A.L !

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

75264669

Ce que je suis en train de lire :

76083953

Mes prochaines lectures :

75264732 76083974 75181002

** Et vous, qu’avez-vous lu ? **

0

#televisionruinedmylife

Nick-on-watching-TV-gif

Cette semaine fut pleine d’émotions télévisuelles ! À l’approche des grande vacances les séries finissent leurs saisons nous laissant par la même orphelins pour quelques mois et en proie à un manque évident. De plus certains scénaristes prennent un malin plaisir à clôturer leurs saisons dans un insoutenable suspense et une tension à couper au couteau. Et comme je suis un peu masochiste sur les bords, j’ai choisi de m’infliger des douleurs supplémentaires en regardant quelques films bouleversants. Sans plus attendre, voici donc ma semaine télévisée riche en émotions !

Fin de la saison 1 de « Once upon a time »

Prends toi ça Regina !

75893396

Nouvelle malédiction en vue…

75894614

Fin de la saison 8 de « Grey’s Anatomy »

75892932

75892993

Excuse pour garder un minimum de fierté.

75894787

Film : Warrior

Tom Hardy

75893088

Joel Edgerton

75894423

La scène finale

75893201

Le générique

75893160

Reportage « Imagine This ! »

Le genre de reportage qui me donne l’impression d’être complètement inutile !

Quand je veux faire la même chose :

75893515

Rediffusion de « Dawson »

75894519

Et en plus je suis tombée sur l’épisode du Bal !

Team Pacey & Joey à la vie à la mort !

pacey-and-joey-pacey-and-joey-22498980-500-300-1422030041

0

Warrior

75853910

Résumé : Ancien Marine brisé, Tommy Conlon rentre au pays et demande à son père de le préparer pour un tournoi d’arts martiaux mixtes qui lui permettrait de gagner une fortune. Personne ne sait ce qu’il espère faire de cet argent. Le propre frère de Tommy, Brendan, décide lui aussi de s’engager dans la compétition pour essayer de sauver sa famille. Entre les deux frères, les années n’ont pas adouci les rancœurs. Immanquablement, les routes de Tommy et de Brendan vont bientôt se croiser. Au-delà de l’affrontement qui s’annonce, pour chacun, quelle que soit la cause qu’ils défendent, il n’est pas seulement question de remporter un prix, mais de mener le combat d’une vie…


Mon avis : 4,5/5

Je ne suis pas ce qu’on peut appeler une fan de films de combats. Mais lorsque Tom Hardy s’inscrit au casting de l’un d’entre eux, j’y réfléchis à deux fois. Je me souviens avoir vu l’année dernière pas mal d’affiches lors de sa sortie, ainsi que des critiques plus que positives. Cependant il m’aura fallu un an pour le voir, et ce, grâce à une offre promotionnelle de mon fournisseur internet qui m’a gentiment proposé une location VOD gratuite. Mon choix s’est dont porté sur « Warrior » !

Je vais commencer avec une impression à chaud : ÉPOUSTOUFLANT !!! J’ai littéralement imbibé un mouchoir de mes larmes et déchiqueté un autre entre mes doigts lors des scènes de combat. Des combats tellement crédibles qu’on se prend au jeu, on oublie les acteurs, on ne voit plus que la performance. Et quelle performance !

Tommy & Brendan

Tommy & Brendan

J’avais lu une interview de Tom Hardy dans laquelle il disait que son coach, au tout début des entrainements, avait dit qu’il ne serait jamais crédible sur un ring. Je ne sais pas comment il était à l’époque, mais une chose est sûre, dans ce film on y croit à mort ! Idem pour Joel Edgerton qui nous offre des combats tout dans la finesse. Un véritable spectacle, et je défis quiconque de ne pas se prendre au jeu du duel dans une cage où tout est permis ! J’en ai eu les tripes serrées comme si c’était l’un de mes proches qui jouait sa vie. Et je vous assure que même si je ne suis pas contre l’idée, je n’ai aucun lien personnel avec Tom Hardy.

Brendan & Tess

Brendan & Tess

Pour ce qui est de l’intrigue, elle n’a pas été négligée au profit des scènes de combat. Tout tourne autours d’un père alcoolique qui a fait fuir sa femme et l’un de ses fils. Tommy (Tom Hardy) est donc parti sans un sous avec sa mère, l’a vu mourir et s’est engagé dans les marines. Une expérience qui l’a changé, voire traumatisé. Quant à Brendan (Joel Edgerton), il est resté à Pittsburgh au coté de son père ou plutôt de sa petite amie Tess avec qui il s’est par la suite marié. Le résultat : une famille brisée, deux frères qui ne se parlent plus et que tout semble opposer. Impossible de rester impassible devant la détresse du père, incapable de se rapprocher de ses fils et conscient qu’il est celui par qui le drame est arrivé. Et pour ce qui est des frères, on craque forcément pour ces gros durs au cœur tendre !

Un film qui se termine en beauté avec un final bouleversant ! Pffffiouuu, j’en ai encore la gorge serrée et les yeux humides. Mélange d’euphorie, de tristesse, de compassion, d’admiration, le tout relevé par une musique magnifique. Une superbe découverte et encore une fois un Tom Hardy qui crève l’écran !

0

Once upon a time : fin de saison un

75705544_p

Depuis dimanche soir je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir l’épisode final de « Once Upon a Time ». C’est bien simple, je n’avais pas autant ré-actualisé une page web depuis l’achat des places pour l’avant première de « Hunger Games » ! Dans ces moments là, voila ce que j’ai envie de faire :

75704745

Heureusement, en fin d’aprem j’ai eu droit à ma récompense.

75701594

Coupez les téléphones, tirez les volets, fermez à clé, « Once upon a time » commence ! C’est bien simple, pendant 45 minutes je ne suis là pour personne. Il peut arriver un astéroïde, un attentat, une pluie de billets de banque, je suis aux abonnés absents, préférant me consacrer entièrement à Emma, Henry, Snow, Charming, Pinocchio, Rumpel, Evil Queen… Un, deux, trois, c’est parti !

Premières larmes

Hennnnnry !!!!??? Tuer Henry reviendrait à écraser une portée de chatons et d’enchainer avec une marche arrière. C’est tout simplement inconcevable et cruel ! Du coup, même si l’on se doute qu’il reviendra parmi nous, le simple fait de l’imaginer mort m’a fait user un mouchoir.

75702440 75702478

Et une montée d’œstrogènes, une !

Jammmmmmiiiiiiiiiie !!!! Revoir The Huntsman, ne serait-ce qu’une minute a aidé à sécher mes larmes. Rohhhh, son accent irlandais, son cœur (manquant) noble, et comment dire ça sans paraitre midinette : son physique agréable ?! Bref, j’étais contente !

75702633

Ouf !!!

75708983

Cet épisode final a aussi été celui du réveil d’Emma. C’est pas trop tôt ! Elle a donc enchainé les actes héroïques : combat contre un dragon, levée de malédiction, grosses larmes sans faire couler son rimmel. Un véritable sans faute !

C’est papa Charming qui va être fier !

75702857_p 75702907_p 75702953_p 75703001_p

I’m a real boy… ou pas !

75704102

On espère que les choses vont s’arranger pour Pinocchio. Aux dernières nouvelles c’était pas la grande forme pour lui… Donc les enfants, faites attention à ce que vous faites car voila où ça peut mener de ne pas bien se comporter ! Au mieux il redevient humain, au pire Gepetto aura de quoi se chauffer cet hiver…

75703418_p 75703491_p

Cependant, allez savoir pourquoi, mais l’idée d’un Eion Bailey paralysé et à la merci de quiconque rentrerait dans sa chambre d’hôtel a quelque chose d’assez sympathique ! Oops, je m’égare…

75705008

Belle is back !

Et oui, les retrouvailles que j’attendais ont eu lieu ! Belle et Rumpel sont à nouveau réunis grâce à l’aide à peine intéressée de Jefferson/Le Chapelier fou. Cependant je n’ai pas pu m’empêcher de bloquer face à la différence d’âge de ces deux là. J’aime ce couple, mais quand même, il pourrait être son père.

75709344

En conclusion, un épisode qui termine en beauté cette première saison et qui annonce une suite pleine de rebondissements. Et oui, Storybrooke n’en a pas fini avec les aventures. Le bonheur n’aura duré que quelques instants, mais maintenant que les habitants ont retrouvé la mémoire le vrai combat, ou plutôt la bataille finale, peut commencer !

Rumpel a ouvert les vannes magiques, ça va couiner !

Rumpel a ouvert les vannes magiques, ça va couiner !

Alors remercions tous ces personnages pour ces 22 épisodes ! Certes, il y a eu quelques déceptions mais tellement minimes en comparaison au plaisir de découvrir une série à la fois rafraichissante, mystérieuse et pleine de rebondissements. Quand on est comme moi : une fan de contes de fée, « Once upon a time » c’est du pain béni ! Alors pour ceux qui n’auraient toujours pas tenté l’aventure, je n’ai qu’une chose à dire : assez perdu de temps, au boulot ! Oh, par contre, sachez que j’ai posé une option sur August/Pinocchio au cas où vous ne l’auriez pas remarqué…

75709474