Blanche-Neige et le chasseur

76666992_o

Résumé : Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.


Mon avis : 3/5

Je n’attendais pas grand chose de ce film, je suis surtout allée le voir pour mon penchant pour les contes de fées, et parce-que la bande annonce assez sombre m’avait interpellée. J’avoue avoir été aussi attirée (juste un peu) par Chris Hemsworth dans le rôle du chasseur.

tumblr_mamfafJE1P1qkdght

Bonjour…

Pour commencer, j’ai été agréablement surprise par le fond de l’histoire. J’avais hâte de voir ce qui avait été gardé du conte original et quels changements avaient été opérés. « Blanche-Neige » est un conte de quelques pages, du coup il peut laisser sur sa faim, et j’ai aimé qu’on nous propose ici l’histoire de la reine ainsi que tout le folklore de vampirisation afin de rester jeune. Une bonne impression que l’on doit en grande partie à la performance de Charlize Theron, ainsi qu’à sa beauté à couper le souffle. J’en profite pour tirer mon chapeau aux stylistes du film qui se sont lâchés pour les costumes de la reine. Ils sont tout simplement sublimes, voire grandioses !

76666948_o 76666966_o

Seulement voila, passé la première demi-heure je suis vite redescendue de mon petit nuage face au flot incessant de scènes qui frôlent le ridicule. Le réalisateur à choisi de positionner le conte dans un contexte sombre et médiéval ou tout a été ravagé par la guerre. Du coup, j’ai trouvé tout simplement loufoque le fait de retrouver de gentils petits oiseaux guidant Blanche-Neige vers la sortie de sa prison ainsi qu’un superbe cheval blanc (une licorne n’aurait pas été plus ridicule) l’attendant gentiment sur le sable afin de l’aider à fuir les soldats de la reine.

76693621_o

Ensuite, si Charlize Theron m’a subjuguée en reine diabolique, il n’en a pas été de même pour Kristen Stewart. Ses perpétuelles mimiques et son air constamment essoufflé me sont de plus en plus insupportables. Quant à son jeu d’actrice, je ne suis pas très convaincue. En fait, c’est bien simple, à chaque fois que je la vois dans un film j’ai l’impression d’être face à Kristen et non face au personnage qu’elle incarne. Et pour ce qui est de sa « beauté », n’oublions pas qu’elle est censée incarner une jeune femme magnifique, pour ne pas dire « la plus belle », je suis la aussi mitigée. Certaines scènes la mettent en valeur, surtout ses yeux, et d’autres pas le moins du monde. Elle est définitivement trop osseuse à mon gout.

Pour continuer avec les déceptions, si la mise en place de l’intrigue m’a charmée, il n’en a pas été de même pour la suite. Je n’ai pas compris certains passages comme celui où la Reine envoie toute une troupe de soldats à la recherche de Blanche-Neige afin d’avoir son cœur et qui décide quelques jours plus tard de l’empoisonner avec une pomme en la retrouvant grâce à sa magie. Ma seule pensée : pourquoi ne pas avoir fait ça depuis le début ?! Quant à l’intrigue amoureuse, je suis une puriste question conte de fée, alors créer un triangle amoureux Le chasseur – Blanche neige – Le Prince a été pour moi la goute de trop.

Bref, une séance en demi teinte ! Rapide comptage des points, du coté des pour : les décors et costumes, la base de l’intrigue, Charlize Theron. Du coté des contres : l’accent australien de Chris Hemsworth, le legging en cuir de Blanche Neige sous sa robe de princesse (hyper crédible), Kristen Stewart, le triangle amoureux, et le non respect d’un point essentiel du conte que je passerai sous silence afin de ne pas vous spoiler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s