LOL USA

78189068_o

Résumé : Dans un monde connecté en permanence via YouTube, iTunes et Facebook, Lola et ses amis naviguent entre amitié et histoires d’amour de lycée, tout en évitant leurs parents parfois insupportables et dépassés. Quand la mère de Lola, Anne, lit “accidentellement” le journal intime de sa fille, elle réalise à quel point un fossé s’est creusé entres elles… 


Mon avis : 2/5

La curiosité m’a amenée à regarder l’adaptation américaine du film « Lol ». Ayant apprécié la version française, je la trouvais relativement crédible, j’ai eu envie de voir ce que ça donnait avec Miley Cyrus en tête d’affiche. Malheureusement j’ai vite été déçue ! Je continue à me demander l’intérêt d’un remake si c’est pour en faire une copie conforme de l’original mais en plus fade. Cette manie qu’ont les américains à copier plutôt que diffuser les versions originales m’exaspère. Alors certes, la réalisatrice reste la même pour les deux films : Lisa Azuelos, mais ça n’en est pas pour autant un gage de qualité.

J’ai une fois de plus souffler face aux clichés sur la France lors du voyage scolaire de Miley et ses amis. Nous trimbalons une image de campagnard qui carbure au vin rouge ou de psycho rigide fan de Jeanne D’arc et accro aux escargots (et puis mince, c’est vachement bon les escargots). Quant à Paris, là aussi on retrouve des clichés : tour Eiffel, vêtements de grands créateurs (que les ados essayent en cabine d’essayage, hyper crédible) et sex-shop. Bref, vive la France !

Et oui, c'est triste les stéréotypes !

Et oui, c’est triste les stéréotypes !

Enfin, pour en revenir à l’intrigue de base, comme je vous le disais, si vous avez vu la version originale, aucune nouveauté avec celle là, si ce n’est la ville, nous ne sommes plus à Paris mais à Chicago. Les personnages sont toujours issus d’un milieu relativement aisé et confrontés à des relations adultes-ados pas toujours évidentes. On retrouve la mère divorcée  (Demi Moore) qui tente de refaire sa vie, l’ado amoureuse de son meilleur ami et qui a un penchant pour les mélodrames (Miley Cyrus), la bimbo qui s’accroche à tout (Ashley Greene), le prof hyper sexy, l’artiste romantique…

Lola et sa mère

Lola et sa mère

Rajoutons à ça que la fraicheur que j’avais trouvé à la version française et surtout au duo Sophie Marceau – Christa Theret (sans oublier Alexandre Astier en ancien mari, ça a son charme…) était à mon sens totalement absente dans ce remake. En conclusion, une découverte qui n’en est pas une : une copie palichonne qui n’apporte rien, bien au contraire. Finalement j’aurais mieux fait de re regarder la version française !

Lola et Kyle

Lola et Kyle

J’oubliais un détail histoire de terminer sur une bonne note. La seule chose que j’ai préféré à l’original est le choix des acteurs masculins. Soyons honnêtes, les choix français étaient (physiquement parlant) quelque peu discutables, ou alors c’est que je commence à me faire sérieusement vieille. Quoi qu’il en soit, Douglas Booth a ma préférence !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s