Cinquante nuances de Grey – EL James

81156970_o

Résumé : Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d?entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets.


Mon avis : 1/5

Nombre de pages : 560
Éditeur : JC Lattès
Langue : Français
Prix : 17 €

Comme ma note le montre, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé ce livre ! Mon aventure dans cette saga érotique dont tout le monde parle s’arrêtera donc à ce premier tome. J’ai eu du mal à le terminer, alors hors de question d’entamer le second opus. Je me doutais que je ne rentrerais pas dans cette effervescence mais la curiosité m’a poussée à voir d’un peu plus près le livre dont tout le monde parle. Mais alors, pourquoi n’ai-je pas aimé un livre vendu à des millions d’exemplaires !?

– Anastasia est creuse et agaçante : Lorsqu’on sait que cette histoire est inspirée de « Twilight », on se doute qu’on ne va pas découvrir une héroïne charismatique et exubérante. Cependant, si Bella avait tendance à mériter des gifles, pour Ana on voudrait y aller directement à coup de poing. Pour commencer, ses descriptions de l’acte amoureux sont risibles. Orgasme à tous les coups et ce dans des temps records, déesse intérieure qui a des airs d’amie imaginaire, et à plus de 20 ans ça mérite une séance chez le psy. Ajoutons à ça qu’Ana n’a de cesse de se rabaisser, expliquant qu’elle est laide et que personne ne veut d’elle tout en nous racontant que Christian Grey, le plus belle homme que cette terre n’ait jamais connu, ainsi que quelques autres espèces masculines qui ne lui arrivent pas à la cheville ne cessent de lui courir après. Vous savez, c’est un peu comme ces pestes du lycée qui du haut de leur 1m70 et taille 34/36 vous disent qu’elles sont boudinées dans leur jean. Bref, pour moi Ana c’est direct au bucher !

81157180_o

– Christian est un cliché tout droit sorti d’un roman de Barbara Cartland : Il aurait pu s’appeler Romual, Ricardo ou même Diego, et aurait été représenté torse nu sur un rocher au beau milieu de l’eau dans des couleurs douteuses censées représenter la passion… Depuis que j’ai lu ce livre je ne peux plus voir Matt Bomer sans avoir des hauts le coeur ! Pourquoi ? Parce-que de nombreuses fans de la saga réclament cet acteur pour incarner Christian Grey dans la version cinématographique de la saga. Un choix qui physiquement serait parfait étant donné que Matt Bomer est l’exemple même de l’homme « parfait » voire trop parfait. Du coup, vu tout l’amour que je porte à Christian je ne regarde plus « White Collar » de la même façon… Je me demande bien ce que les filles trouvent à ce personnage… De mon coté il me laisse complètement de marbre ! Ce freak control qui ne résiste pas à arracher le tampon hygiénique de sa compagne, ainsi qu’à gouter à leur intimité (comprenez gouter au sens gustatif, oui oui !!!) me donne la nausée. Quant à ses moments de blues où on le retrouve à moitié nu en train de jouer du piano dans son loft épuré, c’est tout à fait risible tellement ça en est cheap. D’un point de vue personnalités, Ana et Christian semblent tout droit sortis d’un scénario de téléfilm de l’après midi des années 80.

– L’écriture est lamentable : Je suis quelqu’un de très ouvert question littérature. Ça ne me dérange pas de lire des choses qui ne sont pas des chefs d’oeuvres. Cependant une écriture simple n’a pas à être pour autant mauvaise. Avec EL James on est face à un roman tellement simple qu’il en devient lourd à lire. Des répétitions à la pelle, des répliques lamentables, des réflexions au ras des pâquerettes. Bref, de la daube en page !

– L’intrigue est contradictoire : On veut nous faire croire que Christian Grey est un adepte du sado-masochisme ainsi qu’un freak control. Rajoutons à ça que du haut de ses 26 ans il possède une fortune à ne plus savoir quoi en faire. Il se paye d’ailleurs le luxe de faire Portland-Seattle en hélico. Normal pour un mec qui n’a pas encore 30 ans… Hein ?!?! Seulement question masochisme il va falloir qu’il révise ses classiques. Alors oui, des fois il s’amuse avec son fouet et donne des fessées, mais franchement y a pas de quoi s’extasier. Par exemple, Christian présente un contrat à Ana dans lequel il détaille les bases de leur future relation, on peut y lire des choses quelques peu contradictoires.

Le Dominant fera de la santé et de la sécurité de la Soumise sa priorité en tout temps. À aucun moment le Dominant ne permettra ou n’exigera de la Soumise qu’elle participe aux activités définies par l’Annexe 2 ou à un acte considéré dangereux par l’une ou l’autre partie. Le Dominant n’entreprendra ni ne permettra que soit entrepris aucun acte pouvant entraîner une blessure ou mettre la vie de la Soumise en danger.

Le Dominant peut flageller, fesser, fouetter ou administrer des punitions corporelles à la Soumise comme il l’entend, à des fins disciplinaires, pour son propre plaisir, ou toute autre raison qu’il n’est pas contraint de fournir.

Bref, voila quelques raisons qui ont fait de cette lecture un labeur et de ce livre le pire livre de l’année selon moi. Lorsqu’une histoire pareille arrive entre vos mains, vous en venez à penser que les Mayas n’avaient pas tout à fait tord, la fin du monde est proche !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s