0

Tenue du jour : Ginnifer Goodwin

tumblr_mcx8zxt3RJ1ql4huuo1_500 copie

Publicités
0

Addict aux séries, la pente fatale

Depuis quelques semaines je me suis mise à la série « Doctor Who », une addiction de plus ! C’est pourquoi j’ai voulu vous expliquer en détail comment repairer un accro au série, et du coup prévenir cette grave maladie afin qu’il n’y ait aucun dommage irréversible, car oui, disons le, être sérievore peut fortement altérer votre vie.

Étape 1

89474873_o

Vous n’avez rien à faire et décidez de regarder un épisode de cette fameuse série dont tout le monde parle et qui est soit disant sensas’ ! Vous vous dites même que vous ne serez pas comme le commun des mortels. Votre engouement sera des plus sains, vous apprécierez le show avec modération : un épisode de temps en temps et un léger attachement aux personnages. Bref, tout ce qu’il y a de plus normal.

Étape 2

Vous voila donc parti pour un premier épisode, vous trouvez ça pas mal, du coup vous vous dites qu’un deuxième épisode ça ne mange pas de pain ! Malheur à toi faible créature, te voila parti vers un long voyage dont le retour est loin d’être assuré…

89473396_o

89476656_o

Je peux arrêter quand je veux !

Étape 3

89475367_o

Les yeux injectés de sang, vous venez de vous faire toutes les saisons en un week-end et vous maudissez les mois qui vous séparent des épisodes inédits. Votre vie n’a plus de sens, vous avez besoin de votre dose, sans quoi l’avenir est incertain !

89474642

Étape 4

Du coup, à défaut de nouveaux épisodes vous allez sur internet voir ce que les autres ont à dire sur la série. Au début vos recherches sont anodines : noms d’acteurs, lieux de tournage, dates de diffusions des épisodes, etc… Un véritable élève modèle !

Oh "Game of Thrones" a été tourné en Islande et au Maroc, hum hum...

Oh « Game of Thrones » a été tourné en Islande et au Maroc, hum hum…

Étape 5

Dorénavant vous passez un peu trop de temps sur internet, et finalement c’est lui qui a raison de votre santé mentale. En effet, la série seule peut encore garder intacte votre dignité, mais passé le stade du « Je vais à la chasse aux infos sur le net » c’est un peu comme sauter dans le terrier du lapin.

89477571_o

Par conséquent, encore une fois vous perdez pied et vos recherches, en plus d’être excessives, n’ont plus rien de cohérent : signe astrologique de Richard Madden, boisson préférée d’Andrew Lincoln, pointure de chaussures de Josh Dallas, nombre de grains de beauté de Jamie Dornan, allergies de Dan Stevens, etc… A coté de vous, un agent de la CIA a des airs de débutant !

Tien, Kit Harrigton aime prendre des douches !

Tien, Kit Harrigton aime prendre des douches !

Il y a cependant une chose que vous ne voulez surtout pas savoir et que vous fuyez comme la peste, son nom : SPOILER !!! Vos amis l’utilisent pour vous agacer, et internet vous y expose souvent contre votre gré.

Nonnnn, je ne veux pas savoir !!!

Nonnnn, je ne veux pas savoir !!!

Étape 6

89474442_o

Votre série entre un peu plus chaque jour dans votre vie : vous pensez que le style vestimentaire médiéval c’est hype, qu’appeler son chien/chat Jon Snow et que sortir avec un nain c’est juste trop la class ! Personnellement je n’ai pas de chat mais j’ai un superbe four portant le nom de Ross McCall alias Liebgott dans la série « Band of Brothers ». Quant à mon robot ménager il s’appelle Robb Stark !

89477723_o

Le cosplay, véritable figure de style du serie addict ! Ici, Doctor Who et les weeping angels.

Snow white, plus vraie que la vraie !

Snow white, plus vraie que la vraie !

Si les acteurs s'y mettent aussi c'est cause perdue (Le Cast de "Once upon a time" en mode "Harry Potter")

Les acteurs s’y mettent aussi (Le Cast de « Once upon a time » en mode « Harry Potter »)

Vous finissez même par revoir certaines de vos valeurs, comme dans mon cas, et par vous dire que 25 ans de différence d’âge il n’y a pas de quoi fouetter un chat, surtout lorsque l’ainé en question s’appelle Jorah Mormont…

89478103_o

Une série a aussi le pouvoir fabuleux de vous faire aimer des personnages aux hobbies franchement douteux : bourreau, inceste , prostitution, meurtrier, etc…

89478252_o

Étape 7

89475202_o

Vous passez un peu trop de temps avec vos personnages préférés et ce sans qu’aucun nouvel épisode n’ait été diffusés ou alors que vous ayez été présentés aux membres du casting. Ils sont devenus des sortes d’amis imaginaires… Votre santé mentale est donc sacrément entamée ! Vous imaginez tel personnage en petit-ami, frère, sœur, ami, ou encore ennemi. Vous allez jusqu’à dire des phrases du style « Moi je suis une team machin chose » et à employer des répliques, qui pour vous sont cultes, dans la vie de tous les jours, parmi elles : Winter is coming, you know nothing Jon Snow, Bazinga, I will always find you, Stuff and Things, Legen – wait for it – dary etc…

89478621

 tumblr_m9jvh8wzus1remtwmo1_500

tumblr_mg14jz9wvS1rknaf2o1_500

Et bien sûr vous ne manquez pas de juger les personnes qui ne regardent pas la même série que vous. C’est complètement fou, voire inconscient, de rater un tel phénomène ! « Quoi, tu ne connais pas the white walkers ? Et ça ne te dis rien Storybrooke ? J’imagine que tu ne sais pas non plus ce qu’est un Tardis ou un Dalek ? Rappelle moi pourquoi nous sommes amis déjà ? »

89480576_o

Étape 8

Alors que la folie et vous formez un duo fusionnel, vous avez encore quelques neurones intacts qui vous font dire que vous devez sortir de cette obsession au plus vite. Vous retroussez alors vos manches et décidez de rencontrer de nouvelles personnes, qui, si l’on est un tant soi peu normal, seront bien mieux que tous ces personnages fictifs. Non ?!

89474915_o

Il est d’ailleurs fort possible que durant ces tentatives vous passiez une partie de votre temps à penser à votre ordinateur, détendeur de votre univers parallèle… Alors vous prenez sur vous, jusqu’à réaliser ce terrible constat : personne n’est à la hauteur de vos personnages fictifs préférés… Et vous voici reparti de plus belle avec votre addiction !

89479324

Étape 9

Heureusement, comme toute mode, cette série fini par vous passer, vous arrivez même à ne plus fantasmer sur tel ou tel personnage et à rire des nouveaux fans. Bref, vous êtes de nouveau humain et débarrassés de votre addiction, ouf ! Vous êtes pas mal fier étant donné la route sur laquelle vous vous étiez engagés et vous vous faites la promesse de ne jamais replonger.

Étape 10

89474873_o

Vous n’avez rien à faire et décidez de regarder un épisode de cette fameuse série dont tout le monde parle et qui est soit disant sensas’, mais vous jurez vos grands dieux que vous ne ferez pas comme la dernière fois. Ah ah ah, la bonne blague !!!

Désolé, c'est impossible !

Désolé, c’est impossible !

0

Pourquoi j’ai mangé mon père – Roy Lewis

89450928_o

Résumé : Une famille préhistorique ordinaire : Edouard, le père, génial inventeur qui va changer la face du monde en ramenant le feu ; Vania, l’oncle réac, ennemi du progrès; Ernest, le narrateur, un tantinet benêt : Edwige, Griselda et d’autres ravissantes donzelles. Ces individus nous ressemblent : ils connaissent l’amour, la drague, la bataille, la jalousie. Et découvrent l’évolution. Situations rocambolesques et personnages hilarants pour rire et réfléchir. Un miroir à consulter souvent.


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 192
Éditeur : Pocket
Langue : Français
Prix : 4.80 €

Ça fait des années que j’en entend parler en bien de ce livre. D’ailleurs, le jour où je l’ai acheté, la libraire n’a pas pu s’empêcher de me dire que j’allais me régaler. Avec tous ces commentaires positifs j’avais un peu peur d’être déçue, comme trop souvent lorsqu’on s’attend à monts et merveilles.

Mais au final j’ai adoré ! Roy Lewis est fort. Il arrive à rendre des personnages préhistoriques crédibles tout en bourrant son intrigue d’anachronismes. En les nommant Ernest, William ou encore Lisa, en les faisant parler différentes langues et voyager à travers le monde en prenant bien soin de nommer les pays, il est en complet décalage avec la réalité de l’époque, mais c’est ce qui fait sa force.

Ernest, le narrateur et fils du chef de horde, nous raconte alors comment lui et sa famille n’ont cessé d’évoluer, allant jusqu’à jouer avec le feu… On pourrait alors penser que lire un roman qui nous raconte la vie d’une horde préhistorique n’a rien de bien palpitant. Mais c’est tout le contraire. Ce que ces personnages d’un ancien temps vivent font directement écho à nos propres vies. La découverte du feu avec tout ce que ça apporte de bénéfique aux Hommes mais aussi les cotés négatifs de cette découverte à ne pas mettre entre toutes les mains ne peut que faire penser aux nouvelles sources d’énergie ou alors à la bombe atomique. Cette horde en pleine évolution ne cesse de remettre en question sa façon de vivre afin de toujours vouloir mieux. Certains ont même le besoin d’être au sommet : les maitre du monde préhistorique. Ce n’est pas sans rappeler notre propre façon de vivre, notre besoin d’avoir plus que les autres, pensant que le pouvoir mène forcément au bonheur et à la sécurité.

Au début on attend avec impatience le dénouement, surtout avec un livre ayant pour titre « Pourquoi j’ai mangé mon père ». Puis, en avançant dans sa lecture, on oublierait presque cette histoire de cannibalisme. On s’attache aux personnages et on se délecte de leurs aventures à la fois drôles (si on aime l’humour un peu noir), rocambolesques et finalement tellement modernes malgré les milliers d’années qui nous séparent. Heureusement certaines choses ont changé depuis, par exemple on n’assomme plus les femmes afin de les trainer dans la foret et ce dans le seul but de leur « faire la cour ».

En conclusion, une très belle découverte que je conseille à tous. Une histoire qui sous ses airs légers ne vous laissera pas indifférent. Car dans le fond Roy Lewis utilise les Hommes préhistoriques comme prétexte pour parler des vrais maux des Hommes et de notre société, bien actuels eux. Et si au passage ça peut renforcer nos notions d’histoire, tant mieux !