Beautiful bastard – Christina Lauren

beautiful-bastard-3901343-250-400

Résumé : L’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible. Un salaud magnifique. Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de media, un rôle de premier plan. Rien ne laissait supposer que son assistante, chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être cette sublime créature, dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante, avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour. Malgré sa réputation, Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder.  Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.


Mon avis : 3/5

Nombre de pages : 327
Éditeur : Pocket
Langue : Français
Prix : 6.80 €

N’ayant pas du tout succombé à l’engouement de « 50 Shades of Grey », je ne donnais pas cher de « Beautiful Bastard ». Mais finalement, sans pour autant avoir vécu un grand moment littérature, j’ai pris un certain plaisir à cette lecture.

Comme il fallait s’y attendre, les scènes caliente ne tardent pas, bien au contraire la première nous prend un peu par surprise vu la rapidité d’action. Ça nous donne l’impression d’avoir malencontreusement ouvert la mauvaise porte et de tomber sur un couple en pleine action.

giphy

Bien entendu, dans ces fameuses scènes bourrées d’hormones, les clichés ne manquent pas. Parmi eux des orgasmes à répétition et des plus rapides. À croire qu’il suffit d’appuyer sur un bouton. De l’action dans des lieux publics, sans jamais être dérangé le moins du monde, chapeau ! Et le fameux coup du gars beau comme un dieu qui n’a jamais aimé personne à par lui même.

Sans jouer les prudes, je dois avouer que les scènes de cul (appelons un chat un chat) ne m’ont fait guère d’effet. Lorsque c’est un peu trop scénarisé et donc plus du tout crédible je n’accroche pas, ou peu. J’ai plus apprécié l’évolution des rapports qu’entretiennent Chloé et Bennett ainsi que leur jeu de ping-pong verbal.

Autre point positif : Chloé n’est pas une jeune femme naïve, docile, au caractère faible et à qui tout doit être appris question sexe. Ce style de personnage féminin est un peu trop récurent dans la littérature érotique, et donne une image de la femme que je n’apprécie pas vraiment. Ici, on a une femme qui a du caractère, de l’expérience, et qui sait ce qu’elle aime et ce qu’elle veut sans pour autant virer dominatrice. À noter, son penchant pour la lingerie affriolante que personne ne pourrait blâmer !

En conclusion : une lecture facile, idéale pour un après midi sur chaise longue au soleil. Une sorte de plaisir coupable, un peu comme lorsqu’on s’envoie un paquet entier de Kinder Chocobon, alors qu’on prône haut et fort en public qu’il n’y a rien de meilleur que des produits bio et la cuisine du terroir !


Et si vous aussi vous voulez vous la jouer working girl aux dessous chics et coquins sans pour autant être obligée de casser votre livret A, voici qui devrait vous plaire :

lingerie
1. Soutien-gorge triangle en dentelle et petite culotte, TOPSHOP, 36€
2. Shorty « Lady », ROUGEGORGE, 18.90€
3. Culotte en microfibre, H&M, 6.95€
4. Culotte en dentelle avec laçage raffiné au dos, DARJEELING, 38€
5. Bodyslip noir/bleu Glam Rock, POMM’POIRE, 27.90€
6. Ensemble « La Précieuse, ROSY, 82€

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s