2

Des gifs addictifs !

Sans-titre---2

Un gif a plusieurs utilités, on peut s’en servir pour reconstituer une scène tirée d’un film ou d’une série, illustrer un sentiment , créer des animations, etc… Avec l’avènement de Tumblr le gif est devenu (en tout cas pour moi) un véritable passe-temps fidèle allié de la procrastination  !

Par moments on tombe sur un gif qui sort du lot et qu’on pourrait presque caractériser de poétique. Il a un peu le même effet que celui que l’on ressent lorsqu’on plonge sa main dans un sac rempli de lentilles. Cela fait écho à une idée primaire de la perfection et on ne se lasse pas de les regarder en boucle.

En voici dix d’entres eux qui ont tout particulièrement retenu mon attention au point de me changer en statut de cire, incapable de les quitter du regard.

Let’s dance !

91326851_o

78621237_o

Peut-on tomber amoureuse d’une lettre ?!

91314073_o

If the shoe fits…

Sans-titre---3

 Le trait parfait du premier coup !

a_480x320

 Il fait chaud !

tumblr_m3uqrjNH8q1r1xfypo1_400

ice-cream-gif

Hummmmmm….

cookies

tumblr_m1iudbXtCc1qcwl12o1_500

Les quatre saisons

121

6

C’est lundi, que lisez-vous ? [32]

76700538_o

Cette semaine j’ai continué les aventures des habitants de Pagford dans « Une place à prendre » de J.K Rowling et tout de suite après je compte bien attaquer (il faudra que je l’achète avant d’ailleurs) « Outlander, tome 2 ». Je pense aussi lire ensuite « Les sautes d’humour de Jane Austen » que j’ai gagné lors d’un concours organisé par Mlle Alice.

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

couv29204852

Ce que je suis en train de lire :

couv29204852

Mes prochaines lectures :

Le-talisman-9782290098493-31 2446017446

** Et vous, qu’avez-vous lu ? **

1

Locke

affich_28051_1

Présentation : Ivan Locke a tout pour être heureux : une famille unie, un job de rêve… Mais la veille de ce qui devrait être le couronnement de sa carrière, un coup de téléphone fait tout basculer…


 Mon avis : 4/5

En grande fan de Tom Hardy, je me suis précipitée sur ce huis clôt dont l’acteur est la star ! Une heure trente à le suivre en voiture, une heure trente qui vont bouleverser sa vie, qui jusque là semblait si parfaite, à tout jamais…

Lorsqu’Ivan Locke quitte son travail et rentre dans sa voiture, il sait que le trajet qui va suivre est sur le point de changer sa vie. Partant précipitamment à quelques heures de la plus grosse coulée de béton de son entreprise, il devra annoncer à son patron son absence au risque de se faire renvoyer et par conséquent former un collègue à prendre la relève, tout ça par téléphone.

On comprend très vite la raison de tout ce chamboulement : une femme avec qui il a eu une aventure d’un soir est sur le point d’accoucher et Ivan met un point d’honneur à être là pour la naissance de cet enfant, désiré ou non. Lui même ayant été abandonné par son père refuse de recréer le même schéma. Ajoutons à ça que ce trajet sera aussi celui pendant lequel il devra annoncer à sa femme la raison de son absence ce soir.

tumblr_n9ho0onXAw1s89mq8o1_500

Autant vous dire que ce huis clôt est des plus stressants, on ressent le poids des responsabilités qui pèsent sur Ivan, son désir (pour ne pas dire son obsession) de tout arranger, mais aussi son impuissance à certains moments.

En conclusion, « Locke » (notez d’ailleurs le jeu de mot entre son nom et l’enfermement) est un est très bon film qui fera surement écho à certaines de nos propres situations. Lorsque nous voulons à tout prix arranger les choses alors que tout semble perdu d’avance. Cette obsession à faire comme si rien ne s’était passé, proche du déni. Quand à Tom Hardy, il relève brillamment la performance du huis clôt mais ceci est loin d’être une surprise !

9

C’est Lundi, que lisez-vous ? [31]

76700538_o

Cela faisait terriblement longtemps que je n’avais pas participé à cette fameuse rubrique rendue célèbre en France par Galleane. Ce qui est vraiment dommage car elle me permet de savoir ce que lisent les personnes qui passent sur mon blog (et pourquoi pas me donner de nouvelles idées de lectures) mais aussi de parler de certains livres dont je n’écrierai pas forcément de compte rendu. Mais trêve de bavardage, parlons lecture ! La semaine dernière j’ai commencé « Une place à prendre » de J.K Rowling (la maman de Harry Potter) fortement conseillé par ma tante. Vu le nombre de pages et le peu de temps que j’ai pour lire je ne pense pas lire autre chose cette semaine et je me suis promis (non sans mal) de n’acheter le tome 2 de « Outlander » qu’une fois que j’aurais fini mon livre en cours.

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

couv29204852

Ce que je suis en train de lire :

couv29204852

Mes prochaines lectures :

couv47370106 l-epreuve,-tome-1---le-labyrinthe-2484282-250-400 Le-talisman-9782290098493-31

** Et vous, qu’avez-vous lu ? **

1

Confessions d’une accro au shopping – Sophie Kinsella

51X1vl3lVCL

Présentation : Selon Rebecca Bloomwood, jeune et jolie londonienne de 25 ans,  » si l’on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n’existerait plus « . Droguée au shopping, notre héroïne s’expose à un nombre de tracas aussi impressionnants que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin la riche correspondance qu’elle entretient avec son banquier… Comble de l’ironie, Becky est journaliste à Réussir votre épargne, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s’amoncellent… Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c’est la panique. De quoi affecter aussi son histoire d’amour naissante avec le séduisant homme d’affaires Luke Brandon. D’autant que celui-ci lui révèle l’existence d’une petite amie. Becky, blessée dans son amour-propre, essaiera de l’oublier. À plusieurs reprises, pourtant, le hasard se chargera de les réunir…


Mon avis : 3,5/5

Nombre de pages : 366
Éditeur : Pocket
Langue : Français
Prix : 7.30€

J’avais vu le film adapté du roman il y a quelques années et l’avais trouvé assez nul, pour ne pas dire franchement loupé ! Du coup, lorsque le livre est arrivé dans ma PAL suite à un échange je ne me suis pas précipitée dessus. Et puis son tour est venu et la surprise fut grande…

Je me demande comment un livre drôle et pétillant, sans pour autant être un chef d’oeuvre avouons-nous le, à pu devenir un film plat, risible et bourré de clichés ?!

Rebecca Bloomwood n’aime pas son boulot de journaliste financière, n’a pas de petit ami et a cette impression de plus en plus fréquente que sa vie stagne. Au final, seules ses séances shopping semblent lui procurer du plaisir. On comprend alors très vite que ses compulsions dans les magasins ne sont que le reflet de son moral. Insatisfaite, elle a constamment le sentiment que son dernier achat fera d’elle une personne nouvelle enfin reconnue et heureuse. Ainsi elle se rêve en fille au cardigan gris, en fille au manteau blanc ou encore en fille au foulard vert.

Ce livre, contrairement au film, parlera à beaucoup, car je pense que nous sommes nombreux à nous voiler la face concernant certains aspects de nos vies. Je ne sais pas si le bonheur absolu existe, à vrai dire j’en doute fortement, et je pense que tout le monde a déjà répondu à une envie frénétique juste pour éviter de penser à autre chose ou pour compenser un déception ou un malêtre. Alors il est vrai que Rebecca n’y va pas de main morte concernant sa façon de compenser, mais c’est tellement drôle de la voir nier l’évidence. Ses différentes façon de « régler » ses soucis financiers sont complètements folles : gagner au loto, mentir sur un héritage, se faire plaindre, etc… C’est bien simple, une véritable relation épistolaire se crée entre elle et son conseiller financier. D’ailleurs, ce dernier est loin de ressembler à l’horrible personnage du film. Dans le livre il est tout ce qu’il y a de plus humain et ne cherche pas à pourrir la vie de sa cliente. Comme je vous le disais, le film a mis la dose sur les clichés.

Ajoutons à ça une romance sympathique très typée chick-lit mais qui se lit avec plaisir. Car oui, n’oublions pas que c’est un livre classé chick-lit, alors ne vous attendez pas à un recueil psychologique sur les addictions, mais ne partez non plus d’office avec l’idée que ce livre ne sera qu’un ramassi de guimauves juchées sur des talons de 12 de chez Louboutin.

En conclusion, « Confessions d’une accro au shopping » a été une jolie surprise considérant la déception qu’avait engendré le film. Je le conseille à tous ceux qui aiment les récits légers, drôles, pétillants et sans prétention.

3

Outlander, Le Chardon et le Tartan, Tome 1 – Diana Gabaldon

couv54752923

Présentation : 1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel – la première a été interrompue par la guerre. Alors qu’elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d’étranges rites. Fascinée, elle s’approche d’un grand menhir fendu… et se volatilise. Quand elle reprend conscience, elle est entourée d’hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l’un des combattants est le sosie de son mari… A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu’elle est propulsée… en l’an de grâce 1743 ! Période troublée s’il en fut : l’Ecosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang… Ainsi commence une épopée sauvage et baroque où se mêlent fantastique et histoire, action, amour et humour.


Mon avis : 6/5

Nombre de pages : 852
Éditeur : J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 16€

ALERTE COUP DE COEUR, ALERTE COUP DE COEUR !!! La série ayant elle aussi été un coup de coeur, je me suis rapidement tournée vers les romans et ces derniers n’ont fait que renforcer mon adoration pour cette histoire.

J’ai été complètement happée par cette histoire pleine de rebondissements. Au début ma crainte a été d’avoir seulement affaire à de la romance avec par ci par là quelques mésaventures. Mais après ce premier tome (qui est en fait la symbiose des deux premiers) mon jugement a totalement été revu. On suit Claire et Jamie à travers une épopée faite de rires, d’amour et de sang. Chaque personne rencontrée, lieu découvert ou même action vécue, est si bien écrite que l’impression de la voir se dérouler sous nos yeux en est troublante. Ainsi on parcours la Lande, on trinque dans des auberges miteuses mais chaleureuses et on tremble face au danger et surtout face au Capitaine Jack Randall, un homme qui nous ferait presque regretter Joeffrey Baratheon !

Les personnages, au combien complexes, sont parfaits dans leurs imperfections. Imprévisibles et surprenants, ils sont au final tout ce qu’il y a de plus humain, et c’est ce qui fait qu’on se sent proche d’eux et qu’on les aime tant ! Jamie n’a rien du prince charmant, bien qu’extrêmement séduisant, il peut aussi s’avérer rustre, bourru et terriblement buté.

Les rebondissements m’ont littéralement pris aux tripes. Avec une saga aussi longue j’avais peur que les choses se répètent (en même temps je n’ai pas encore tout lu) mais pour le moment tout se tient et à aucun moment je n’ai eu cette impression de ras le bol face à un florilège de cascades exagérées. Au contraire, Diana Gabaldon n’hésite pas à mettre à mal ses héros. Là où certains cherchent à protéger leurs personnages principaux, se limitant à quelques plaies superficielles qui ne touchent en rien leur virilité, ici l’auteur n’y va pas de main morte. Et au final, certaines scènes extrêmement choquantes ne font que renforcer le réalisme de cette histoire.

En conclusion, ce premier tome, qui je le répète est en fait la combinaison des deux premiers tomes (Le cercle de pierres + Le bucher des sorcières), n’a pas été lu mais dévoré. J’ai hâte d’avoir la suite entre mes mains afin de continuer à suivre Claire et Jamie dans leurs aventures à travers le monde mais surtout à travers l’Ecosse au combien magnifique.

0

Osons le Blazer décalé !

Tout comme le mannequin Jessica Hart et son blazer en velours rouge, laissons le noir trop classique au placard et jouons la carte de l’originalité. Couleur, motif, coupe, tout est possible pour un style à la fois hype et sophistiqué !

blazer
1. Blazer noir effet cascade à imprimé fleurs, NEWLOOK, 20.99€
2. Blazer à chevrons,MAISON SCOTCH, 200€
3. Blazer en jersey, H&M, 34.99€
4. Veste en jersey de coton, ESPRIT, 49.99€
5. Blazer patterned, VILA, 26.20€
6. Blazer à basque, TOPSHOP,  64€
7. Blazer à motif, FORTE FORTE, 410€
8. Blazer Paper Dolls Rose Print, DOROTHY PERKINS, 79€