3

La Gloire de mon père – Marcel Pagnol

51AMHS4Z63L

Présentation : Marcel Pagnol raconte, en qualité de témoin, les personnages de son enfance et la vie dans la famille d’un instituteur d’Aubagne, qui va s’animer avec la location d’une bastide dans la garrigue de l’arrière-pays marseillais où ils vont passer les grandes vacances. Cette villa dont rêve Marcel depuis toujours se nommera la Bastide neuve, il y passera les plus beaux jours de sa vie.


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 219
Éditeur : Editions de Fallois
Langue : Français
Prix : 6€

« La Gloire de mon père » est un film qui a littéralement bercé mon enfance. Je suis une fille du sud qui vit maintenant sur Paris mais je garde un profond attachement pour la Provence. Les garrigues, le chant des cigales, les marchés d’été, etc… En lisant ce livre et malgré le fait que je connaissais l’histoire déjà par coeur, j’ai eu la sensation de partir en vacances au soleil auprès de gens qui me sont proches.

La famille de Marcel Pagnol c’est un peu la famille du bonheur. Les Américains ont les Ingalls nous nous avons les Pagnol ! Un père et une mère qui s’aiment tendrement, des enfants proches et admiratifs de leurs ainés et des vacances faites de pleins de petits plaisirs simples : se doucher au tuyaux dans le jardin, se promener dans les collines, rencontrer de nouvelles personnes, déguster de bons plats avec ceux que l’on aime, etc…

Marcel Pagnol n’est pas qu’un excellent écrivain, il est aussi un excellent conteur. Ses histoires sont simples et sans prétention mais elles touchent. Ses personnages sont justes. Il ne cherche pas à cacher leurs défauts et je n’ai jamais eu la sensation que leurs qualités étaient exagérées. Cette histoire qui se déroule au début du siècle dernier est aussi un superbe témoignage de la vie à l’époque : l’éducation, les moyens de transport, le logement, etc…

En conclusion, « La Gloire de mon père  » a été une lecture tout à fait agréable. Pour le moment je ne possède pas la suite mais je compte bien me la procurer tôt ou tard. D’ailleurs, du même auteur je suis aussi très intéressée par « L’homme au masque de fer ».

11

C’est lundi, que lisez-vous ? [37]

76700538_o

Cette semaine j’ai terminé le tome 3 de « Outlander » et comme promis je n’achèterai le tome 4 qu’après avoir lu deux ou trois livres de ma P.A.L. J’ai donc entamé « La Gloire de mon père » de Marcel Pagnol. J’ai vu le film un bon nombre de fois depuis que je suis gamine et pour le moment je suis contente de retrouver les même émotions avec le livre !

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

couv12535094

Ce que je suis en train de lire :

couv14209652

Mes prochaines lectures :

80679657_o couv56775895 couv59398525

** Et vous, qu’avez-vous lu ? **

2

Mad Max : Fury Road

affich_24680_1

Présentation : Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s’est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…


Mon avis : 4/5

Le film fait honneur à sa bande annonce dynamique. On reste collé à son siège pendant deux heures, entrainé dans une course poursuite effrénée et spectaculaire. Rien n’est laissé au hasard, que ce soit le visuel ou le son. On en prend alors plein les yeux et les oreilles !

556871_600

557207_600

Le guitariste, bientôt culte !

Et en parlant d’oreilles, ce qui marque dès le début c’est l’introduction de Max. La voix grave de Tom Hardy impose le silence et le respect. Ajoutez à ça son allure de mercenaire solitaire et vous avez le genre de personne avec qui vous ne souhaitez surtout pas avoir d’ennuis.

J’ai particulièrement aimé le coté féministe du film. Charlize Theron alias Imperator Furiosa n’a rien à envier à Max. Ils sont sur un pied d’égalité et le fait de ne pas tomber dans le cliché de l’homme qui vient sauver la femme fragile est des plus rafraichissants ! Même les femmes qui accompagnent Furiosa bien qu’étant habillées de façon très légère ne sont pas des poupées dociles uniquement là pour faire joli.

Imperator Furiosa & Mad Max, un duo loin des clichés !

Imperator Furiosa & Mad Max, un duo loin des clichés !

Les personnages, malgré des dialogues peu étoffés, n’en sont pas moins touchant. Là où certains pourraient les trouver froids, moi je les ai trouvé justes. Un regard ou un mot expriment parfois beaucoup plus que de longs discours et en même temps des tartines de texte n’auraient pas été cohérentes avec le rythme du film. Le principe de course poursuite ne permet pas de longs discours. Le coup du gars qui roule à 200km/h tout en tuant des méchants et racontant sa vie c’est bon pour les blockbusters de pacotilles comme « 2012 ».

Enfin, n’oublions pas le méchant, Immortan Joe, sorte de gourou complètement dingue mais aussi totalement flippant !

 tumblr_nomuxmuekW1qba9qlo2_500 tumblr_nomuxmuekW1qba9qlo3_r2_500tumblr_nomuxmuekW1qba9qlo1_500

En conclusion « Mad Max : Fury road » est un excellent film d’action sur fond de religion sectaire et qui en plus réussi la prouesse de donner autant de profondeur et de crédibilité à ses personnages principaux que secondaires (une pensée pour Nux incarné par un Nicholas Hoult très touchant).

6

C’est lundi, que lisez-vous ? [36]

76700538_o

Cette semaine j’ai lu et il ne me reste que quelques pages « Outlander, Tome 3 – Le Voyage ». Je tente de faire durer le plaisir mais je ne suis pas sûre que le livre tienne plus de deux jours… Je veux à tout prix réduire ma P.A.L, du coup je m’interdis d’acheter le tome 4 avant d’avoir lu deux ou trois livres déjà dans ma bibliothèque ! Je pense que je commencerai par « L’épopée du Perroquet » puis pourquoi pas « La Gloire de mon père » sans oublier le dernier volet de « Kaamelott » en BD, un cadeau de ma mère pour mon anniversaire !

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

couv12535094

Ce que je suis en train de lire :

couv12535094

Mes prochaines lectures :

80679657_o couv14209652 couv56775895

** Et vous, qu’avez-vous lu ? **

0

10 plaisirs coupables dont je ne me passerai surement jamais

Sans-titre---2

Dans la vie il y a toutes sortes de plaisirs, par exemple je crois que j’apprécie autant faire des cadeaux qu’en recevoir. Preuve, j’imagine, que je ne suis pas qu’un monstre égoïste ! Mais comme tout le monde (enfin je l’espère), j’éprouve aussi un bonheur intense et parfois légèrement vicieux lors de certaines occasions…

1. Passer mon dimanche en pyjama à regarder des séries et me nourrir exclusivement de céréales (évidemment à même la boite) !

Sans-titre---40

2. Rigoler (intérieurement) en voyant quelqu’un tomber dans la rue.

falling-jedi

Encore plus drôle si c’est un enfant…

funniest-runway-model-falls-of-all-time-flv0042

…ou une femme qui a vu trop grand ou plutôt trop haut.

3. Regarder des émissions qui parlent de régimes et critiquer des obèses qui expliquent ne pas être responsables de leur prise de poids. Je ne me moque jamais gratuitement d’un quelqu’un en surpoids mais je ne supporte pas lorsque ces mêmes personnes racontent que c’est une histoire de gènes tout en ingurgitant de quoi nourrir une famille entière pendant une semaine. Moi, quand je prends du poids je ne me cache pas derrière de fausses excuses : j’aime manger, un peu trop parfois et du coup je grossi, point barre !

Sans-titre---400

4. Me moquer des filles qui s’extasient sur le célibat une semaine après avoir été plaquées ! Dieu sait que le célibat ça me connait, et il y a tout un tas d’avantages à ne pas avoir de copain (et des inconvénients aussi). Cependant il n’y a rien de plus agaçant que voir des filles se lâcher en proses pseudo poétiques sur Facebook à propos de leurs bien aimés, pour ensuite leurs tailler un costard quand ils osent les quitter et finir par inonder les réseaux sociaux de #ILIKETOBESINGLE #CELIBETFIEREDELETRE ect… Il n’y a pas de honte à être triste après une rupture, personne ne vous jettera des cailloux au visage car vous êtes déprimées. Au contraire, vous voir vous extasier sur le célibat une semaine après avoir été quittée n’est pas du tout crédible. On sait que vous continuez à regarder en douce le profil de votre ex afin de voir si lui aussi est toujours en mode solo et qu’à la seule évocation de son prénom vos yeux vous picotent.

tumblr_m56jbykc4s1qa64cwo1_250 tumblr_m56jbykc4s1qa64cwo2_250tumblr_m56jbykc4s1qa64cwo3_250 tumblr_m56jbykc4s1qa64cwo4_250

5. Ne pas partager ma nourriture.

tumblr_mjc5usBM601r1go1vo2_250 tumblr_mjc5usBM601r1go1vo1_250tumblr_mjc5usBM601r1go1vo4_250 tumblr_mjc5usBM601r1go1vo3_250

6. Voir le regard des gens qui adorent les chevaux lorsque je leur dis que je mange du cheval et que c’est très bon !

tumblr_n2plzb41Ep1rymr5wo1_400

7. Voir quelqu’un que je n’aime pas se faire engueuler.

tumblr_mo0qxfeae11s9c6nao5_500-1

8. Prendre de longs bains brulants dès que j’ai accès à une baignoire alors que je dis tout haut être ravie d’avoir une douche car c’est plus en accord avec mon sens écologique.

giphy

9. Adorer Disney, les bonbons et les produits dérivés ultra geek à presque 30 ans !

tumblr_mwsbckca3j1ql6crio6_250 tumblr_mwsbckca3j1ql6crio5_250

10. Passer l’aspirateur à presque minuit en sachant que ça va surement énerver mon voisin qui lui même ne se gène pas pour faire du bruit toute la journée jusqu’à très tard. Comme on dit : à charge de revanche !

tumblr_mpox7zA3vx1rpcvndo1_400

Voilà j’espère ne pas trop vous avoir choqué mais comme vous le savez surement personne n’est parfait et faute avouée à moitié pardonnée.

large

1

Liberal Arts

liberal_arts_ver2

Présentation : Célibataire depuis peu, Jesse, 35 ans, est en pleine crise existentielle, persuadé que la meilleure partie de sa vie est derrière lui. Lorsqu’un de ses anciens professeurs reprend contact, Jesse saute sur l’occasion, désireux de renouer avec le passé et fait la rencontre de Zibby, 19 ans.


Mon avis : 4/5

Jesse a passé la trentaine et pourtant sa vie semble en mode « pause ». Passionné de lecture, un peu trop peut-être, il a une tendance à se couper du monde réel, préférant se plonger de longues heures dans des romans. Comment ne pas s’identifier à pareil personnage ?! Moi même je me suis souvent demandée si les livres qui me fascinent tant ne m’éloignent pas un peu trop de la vraie vie. Toutes ces aventures fictives qui ne nous arriveront surement jamais créaient une terrible frustration et nous poussent à compenser en lisant toujours plus. Un plaisir exclusivement solitaire qui finirait vite pas nous désocialiser…

Jesse-Fisher-of-Liberal-Arts-reading-The-God-Of-Small-Things-by-Arundhati-Roylunar-moontumblr_n0n5oqJUUI1tre84mo1_500

Jesse n’est pas le seul personnage à se poser des questions sur le sens de sa vie. Comme lui, il y a Peter, un de ses anciens professeurs de fac, qui s’apprête à prendre sa retraite et qui n’avait pas prévu que ce changement le déstabiliserait autant. Après des années à avoir eu un sentiment de ras le bol à enseigner à des jeunes pas toujours réceptifs, il réalise que la retraite n’est pas cet Eden tant espéré mais plutôt un terrible miroir qui lui renvoie ce qu’il est devenu mais surtout ce qu’il n’est plus.

giphy

Vous l’aurez compris, ce film pourrait se résumer en une seule question : Comment changer ou accepter le changement ? Nat, un jeune homme plein de sagesse mais aussi complètement déjanté donne à Peter pas mal de conseils, dont un qui pourrait répondre à cette fameuse question.

tumblr_mfjhvp6aum1ql7s9ho1_400

Le changement, en plus d’aller de l’avant c’est aussi une façon de faire le deuil de son passé. Quelque chose de difficile à la base mais qui peut s’avérer encore plus dur chez certaines personnes.

tumblr_mew1idwVCc1qc87cgo1_500

Et puis il y a des gens comme Zibby, une jeune fille de 19 ans qui se décrit elle même comme quelqu’un de old fashioned et qui par conséquent ne se sent pas vraiment en phase avec les gens de son âge. C’est ainsi qu’elle va craquer pour Jesse, un sentiment vite réciproque. Vient alors la question de la différence d’âge. Un avenir est-il possible pour eux ?

tumblr_mrjkq1gktC1qins52o1_500 tumblr_mrjkq1gktC1qins52o2_500tumblr_mrjkq1gktC1qins52o3_500tumblr_mrjkq1gktC1qins52o4_500

Ce film m’a beaucoup plue jusqu’aux cinq dernières minutes. Je l’ai trouvé très juste et touchant. Des personnages de tout âge chez qui chacun peut se retrouver. Qui n’a jamais eu un coup de blues avec cette sensation de n’être plus maitre de sa vie, de sentir qu’elle nous échappe ou pire qu’elle stagne. Mais alors que ce passe t’il dans les cinq dernières minutes qui ait pu tant me décevoir ?! J’ai trouvé la conclusion facile et terriblement cliché. Comment un film d’une telle justesse peut-il se clôturer sur un happy end façon comédie romantique chick-lit ? Une déception qui ne m’empêchera pas de regarder « Happythankyoumoreplease », un autre film écrit et réalisé par Josh Radnor plus connu comme Ted de « How I met your mother ».