Le Théorème de Cupidon – Agnès Abécassis

81ihnredkkl

Présentation : Définition du théorème de Cupidon : Deux lignes parallèles ne se croisent jamais. Sauf si elles sont faites l’une pour l’autre. Adélaïde est exubérante, directe, rigolote, mais fuit les histoires d’amour. Philéas est timide, maladroit, sérieux, et ne pense qu’à conclure. Ils ont le même âge, travaillent tous les deux dans le cinéma, pourtant ils ne se connaissent pas. …Enfin, c’est ce qu’ils croient. Entre situations pétillantes et rebondissements irrésistibles, une savoureuse comédie-romantique à deux voix, l’une féminine, l’autre qui a mué.


Mon avis : 3/5

Nombre de pages : 281
Éditeur : Le Livre de Poche
Langue : Français
Prix : 6.60€

Toujours emportée dans ma volonté de vider ma P.A.L (j’ai encore du boulot), j’ai lu « Le Théorème de Cupidon », une romance quelque peu loufoque mais qui a le mérite de sortir des sentiers battus. Plutôt que de nous détailler l’histoire d’amour entre un homme et une femme, ce roman nous explique à travers la personnalité d’Adélaide et Philéas ainsi qu’avec des flashbacks pourquoi ces deux-là sont faits l’un pour l’autre.

Telles des âmes-soeur, leur vie a été une suite de rendez-vous manqués ou avortés. Désillusionnés ou déçus par la vie, ces deux personnes sont pourtant indéniablement faites l’une pour l’autre mais doivent attendre le bon moment pour que la « vraie » rencontre ait lieu. J’ai aimé la façon de mêler fantasme et réalité. On a des personnages très terre à terre avec des des envies de couple et qui se prennent à fantasmer sur « la » personne parfaite mais qui derrière ont une vision très réaliste de la vie à deux bien loin des romances à l’eau de rose. Entre Philéas et Adelaide on est plus dans l’évidence que dans la passion et ça me plait assez. Cependant, est-ce parce que nous avons deux histoires parallèles et donc peu d’interactions entre les deux personnages mais je ne suis pas rentrée à fond dans l’intrigue. Tout en trouvant le concept sympa je n’ai pas pu m’empêcher d’être un peu frustrée.

En conclusion « Le Théorème de Cupidon » et un roman sympathique qui met à l’honneur ses personnages mais qui comme je l’ai dit précédemment m’a laissé un petit arrière goût de frustration.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s