1

10 Choses que j’ai apprises grâce à « The Big Bang Theory »

tumblr_o1svhggmm11v6k0b6o1_500
1. Il y a différents niveaux d’engagement.

1 23 45 6

2. Le célibat c’est parfois difficile.

raj-koothrappali-fan-art-the-big-bang-theory-33893128-245-225

3. Il n’y a pas de question idiote !

1b 2b3b 4b

4. Il faut se méfier du physique « mignon » des gens !

Bernadette

5. En patisserie on se doit d’être perfectionniste.

tumblr_nvs2ynutws1rrafppo1_400 tumblr_nvs2ynutws1rrafppo2_400tumblr_nvs2ynutws1rrafppo3_400-1 tumblr_nvs2ynutws1rrafppo4_400

6. Les hommes et les femmes ont une vision différente de l’amitié

tumblr_m3gizlaxec1r8sh59o1_500

7. Une petite sérénade ça plait toujours aux femmes.

 8. Les hommes quant à eux semblent aimer les princesses.

tumblr_n3b0t4bcio1so84gyo1_250 tumblr_n3b0t4bcio1so84gyo2_250tumblr_n3b0t4bcio1so84gyo4_250 tumblr_n3b0t4bcio1so84gyo3_250

9. La vérité sort de la bouche des mamans.

tumblr_odza7zyhp01sj94muo1_250 tumblr_odza7zyhp01sj94muo2_250

10. Enfin, il faut assumer ses goûts !

1 23 4

Son
1

Ces chanteuses que j’adoooore !!!

pretty_woman_2

J’écoute un peu de tout mais il y a certaines chanteuses que je pourrais mettre en boucle toute la journée. Je maitrise tout leur répertoire et je l’assume sans complexe.

Beyonce

giphy

Pour moi c’est tout simplement la meilleure ! Une maitrise parfaite de sa carrière (peut-être même un peu trop). Cet été j’ai eu la chance d’aller la voir au Stade de France pour sa tournée « Formation » et ça n’a fait que confirmer un peu plus l’admiration que je lui porte.

Taylor Swift

giphy-1

J’ai conscience que Taylor Swift n’a pas une voix de dingue ni même le meilleur des déhanché mais que voulez-vous, le coeur a ses raisons que la raison ignore ! Cela fait maintenant 8 ans qu’elle a sa place dans mon Ipod. J’ai commencé par trouver ses airs country sympa et relaxants et ça a fini par devenir une artiste dont je connais toutes les chansons.

Britney Spears (ancienne version)

tumblr_moclvj20tg1r3ty02o1_500

Autant j’écoute très peu les derniers albums de Britney Spears, autant ses premiers continuent de tourner dans mon Ipod. Encore aujourd’hui j’adore « Crazy », « Baby one more time » ou encore « Slave For U ».

1

The Crown

thecrown_keyart_us

Mon avis : 6/5

Fascinée par les monarchies, la couronne anglaise est l’une de mes préférées. Du coup, quelle n’a pas été ma joie lorsque j’ai appris que Netflix préparait une super production sur la reine Elizabeth II.

À peine sortie, je me suis jetée sur les épisodes et j’ai sans surprise dévoré cette première saison. Pour moi c’est un sans faute ! Cependant, parce-qu’il faut choisir, voici 4 raisons qui font de « The Crown » une pépite !

1. Des acteurs parfaits

Le casting est excellent. Composé d’acteurs brillants qui incarnent parfaitement leurs personnages. Claire Foy est sans nul doute mon coup de coeur. J’ai été bluffée par son interprétation. Sa façon de mêler flegme britannique, pouvoir royal et douceur. Une personnalité dans laquelle la femme et la reine cohabitent, au risque d’en blesser certains.

a bc d

Pour ce qui est de son face à face avec Matt Smith qui incarne son mari, le Prince Phillip, j’ai la aussi été emballée. On découvre ainsi un aspect jusque là caché de leur mariage. On pourrait accuser la série de voyeurisme mais comment raconter un personnage sans en dépeindre toutes les facettes. Une reine est aussi une épouse, une soeur, une fille, une mère et une amie. De plus, « The Crown » ne va jamais trop loin dans la sphère privée. Cela reste à mon sens très respectueux.

2. Un mélange de genres

Comme je le disais ci-dessus, Elizabeth II n’était pas seulement une reine et la série permet d’accéder à tous les plans de sa vie. Ainsi on évolue dans la vie politique, familiale, sentimentale, amicale et bien sur royale. « The Crown » fait la part belle à la mixité afin de ne rentrer dans aucun genre sauf celui de la série historique. Par exemple les trames romantiques sont choisies avec soin, elles doivent servir l’histoire du règne d’Elizabeth II. Lorsqu’on s’attarde sur la romance « interdite » de la Princesse Margaret, on ne propose pas juste une histoire d’amour divertissante mais une situation qui a placé la Reine dans une position compliquée. Tiraillée entre l’envie de répondre aux attentes de sa soeur qui souhaitait se marier avec Peter Townsend, alors divorcé, au risque d’aller contre l’église anglicane ou refuser cette union contre morale et respecter ainsi ses obligations de Reine. Un véritable choix cornélien qui montre la position souvent difficile d’un monarque.

1 23 45 67 8

D’autres moments marquants du Royaume-Unis sont représentés dans la série : Un Churchill vieillissant mais toujours Premier Ministre et qui ne cesse de rentrer en conflit avec son cabinet, à commencer par Anthony Eden, le ministre des affaires étrangères. On s’attarde aussi sur un l’affaire du brouillard de 1952. En partie composé de particules de charbon, il mit à mal Londres, tuant 4000 personnes (accidents de la route, asphyxie…).

Il y a d’autres intrigues, j’ai d’ailleurs adoré celle sur le Duc de Windsor, exilé à Paris depuis son abdication. J’ai beaucoup aimé ce personnage, très loin de ce que les reportages nous ont jusque là montré.

 3. Des décors impressionnants

On sent clairement que le budget n’était pas dégueulasse. Bien sûr on se doute que le tournage n’a pas eu lieu dans les véritables résidences royales mais l’illusion est là ! Des décors somptueux qui permettent une totale immersion dans l’histoire. Il en va d’ailleurs de même pour les tenues !

tumblr_ogc50za0zc1qeof6fo1_400 tumblr_ogc50za0zc1qeof6fo2_400tumblr_ogc50za0zc1qeof6fo3_400 tumblr_ogc50za0zc1qeof6fo4_400

4. La narration

La série a une ligne directive, à savoir l’arrivée sur le trône de la Reine Elizabeth II. Cependant, chaque épisode a une trame bien spécifique qui permet d’explorer des personnages secondaires tout en nourrissant l’intrigue principale. Une belle construction narrative où tout s’imbrique.

Il y aurait encore plein d’autres choses fabuleuses à énoncer sur cette série mais j’ai préféré le limiter à 4 points. Par contre je ne résiste pas à l’envie de vous montrer le générique car il est superbe !

0

Jean de Florette – Marcel Pagnol

71qttkbqw2l

Présentation : Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C’est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s’installe à la ferme, des Romarins, on ne. lui parle pas de la source cachée. Ce qui facilite les manoeuvres des Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin., qui veulent. lui racheter son domaine à bas prix…


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 285
Éditeur : Editions de Fallois
Langue : Français
Prix : 6 €

Cela faisait quelques temps que ce livre m’attentait sagement dans ma P.A.L.. Il faut dire que dans ma quête « pagnolesque », dès que je tombe sur un roman de Marcel Pagnol que je n’ai pas encore lu, je l’achète ! Du coup j’en ai encore d’autres en attente dans ma bibliothèque.

J’ai vu le film « Jean de Florette » que très récemment. Jusqu’à présent je n’en connaissais que la musique (suberbe) ainsi que de brefs passages. Je dois avouer que Claude Berri a fait un excellent travail, j’ai adoré cette adaptation ! C’est d’ailleurs ce qui m’a poussée à attaquer ce livre plutôt qu’un autre de ma P.A.L..

Il faut savoir que ce premier tome de la saga ‘L’Eau des collines » a été écrit sur le tard. Aujourd’hui on appellerait ça un « prequel ». Marcel Pagnol a commencé par tourner le film « Manon des Sources », une histoire qui lui avait été en partie soufflée par un berger des montagnes. Sorti en 1953, il a rencontré un vif succès, ce qui a amené Marcel Pagnol a écrire « Jean de Florette », racontant ainsi ce qui précède la vengeance de Manon. Plus tard, en 1986, Claude Berri réalisera la saga toute entière, à savoir « Jean de Florette » et « Manon des Sources ».

Mais revenons au livre de Marcel Pagnol que j’ai adoré. A la fois fascinée par la détermination d’un rêveur et consternée par celle d’un envieux. Les personnages sont très bien traités, ils sont plus vrai que nature au point de nous troubler par leur ambiguité. Ugolin, aussi appelé Galinette, est « LE » personnage ambigu par excellence. D’une nature naïve, il n’en est pas moins calculateur mais parfois sa bonté transparait et on discerne aisément le coeur derrière le pantin diabolique du Papé qui lui ne semble vivre que pour le profit et la machination.

Alors que dans le film je n’ai pas été particulièrement touchée par Manon, dans le livre j’ai trouvé la relation qu’elle entretient avec son père très belle, saisissant ainsi encore mieux la force de la colère et de la haine qui la rongera plus tard.

Lire ce livre c’est être confronté au pire comme au meilleur. On découvre ce que la nature a de plus beau : sa végétation luxuriante, son eau fraiche et pure, sa faune variée, ses odeurs enivrantes mais aussi sa météo capricieuse qui gèle, sèche voir brule tout sur son passage. Vivre dans les collines c’est devoir jongler entre le bien et le mal et remettre son destin entre les mains du hasard. Les Hommes sont comme la nature, complexes, variant entre le bon et le mauvais, certains penchant plus d’un coté que de l’autre. Jean de Florette est un homme sincère, gentil mais qui finit brisé par un rêve à la fois trop ambitieux et jalousé. César Soubeyran, alias le Papé, c’est tout l’opposé. Il vit tout seul et ne met aucune limite à ses ambitions. Là où Jean est charitable, César est égoïste, là où Jean est entouré par sa femme et sa fille qu’il adore, César n’a pour seule compagnie qu’une domestique sourde et muette et Ugolin son unique neveu, dernière branche d’une famille dont la gloire n’est plus.

En conclusion « Jean de Florette » a été une merveilleuse découverte qui renforce un peu plus mon admiration pour Marcel Pagnol et sa façon bien à lui mais terriblement vraie de façonner ses personnages. Encore une fois il nous fait voyager dans cet univers provençal si cher à son coeur et au mien.

0

Bilan Octobre 2016

oct

Ce que j’ai lu :

Younger - Pamela Redmond Satran

Ce que j’ai vu « FILMS » :

xo out avant
saus prog 33 arr

Ce que j’ai vu « SÉRIES » :

J’ai commencé « Divorce » (S1).

J’ai repris « Once Upon a Time » (S6),

1475418600_once-upon-time

« The Mindy Project » (S5),

m1 m2m3 m4m5 m6

« Black Mirror » (S3). Un régal !!!

tumblr_ofijus7a9m1vscj99o1_500tumblr_ofijus7a9m1vscj99o2_500tumblr_ofijus7a9m1vscj99o3_500

« Younger » (S3)

14238145_1744990762432969_4912542097221618907_n

et « The Walking Dead » (S6) !!!!

tumblr_ofqc759uzi1scgcazo1_400tumblr_ofqc759uzi1scgcazo2_400

J’ai continué « Grey’s Anatomy » (S13)

tumblr_of1fe2o1pp1tw5cw5o1_500tumblr_of1fe2o1pp1tw5cw5o2_500tumblr_of1fe2o1pp1tw5cw5o3_500

et « Shameless » (S7).

tumblr_oeu6v60noq1u6dlwwo1_500tumblr_oeu6v60noq1u6dlwwo2_500

Enfin, j’ai terminé « Grantchester » (S2)

1 23 45 6

et « Gilmore Girls ». Je suis maintenant prête pour les épisodes inédits de Netflix !

tumblr_oe9tq74uc41tfsqgxo1_540