Le temps n’est rien – Audrey Niffenegger

Le Temps n'est rien - Audrey Niffenegger

Présentation : « Je l’aime. II représente tout pour moi. Je l’ai attendu toute ma vie et à présent il est là. (J’ai du mal à m’expliquer.) Avec lui je peux contempler mon existence dans sa totalité, comme une carte, passé et futur réunis, comme un ange… [..] Tout est déjà arrivé. Tout en même temps.  » Nous avons tous déjà eu cette impression d’avoir rencontré une personne quelque part avant, ou de l’avoir connue dans une autre vie… Et si c’était dans un autre temps ? Quand Henry, bibliothécaire, voit arriver Claire, une artiste séduisante, il ne peut croire à l’incroyable : ils se connaissent depuis des décennies, même s’il ne s’en souvient pas. Car Henry est atteint d’une maladie qui le propulse dans le temps. II a rencontré Claire alors qu’elle était enfant et va sans cesse partir et revenir à des époques de leurs vies respectives…


Mon avis : 3/5

Nombre de pages : 521
Éditeur : J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 8.90 €

Ayant beaucoup aimé le film (malgré les critiques négatives) je n’ai pas hésité à acheter le roman lorsque je suis tombée sur lui chez Boulinier. Comment se retenir quand les livres ne dépassent pas 1 euro ?!

Construit comme un journal, ce roman a deux narrateurs : Claire et Henry. L’idée de deux points de vue est intéressante. J’ai aimé le fait de vivre un même moment à travers les yeux de deux personnes. Un peu comme dans la série « The Affair ».

Bien qu’ayant des qualités, ce roman a un défaut majeur : sa lenteur. Je crois qu’on aurait pu couper un bon tiers du livre sans ne rien perdre de l’intrigue. Et puis il y a le voyage dans le temps qui est selon moi pas assez exploité. J’adore ce genre d’histoire, ce n’est pas étonnant que je sois fan de « Outlander ». Le soucis c’est que dans « Le temps n’est rien » l’idée du voyageur dans le temps n’a qu’un seul but : renforcer l’idée d’une vie amoureuse/sociale compliquée lorsqu’on peut disparaitre à tout moment sans savoir quand on va revenir. J’aurais aimé que l’aspect « fantastique », à savoir « que faire de ce pouvoir » soit plus exploité…

lw7p17v

À coté de ça j’ai été charmée par la romance. Le couple formé par Claire et Henry est hors du commun (hors du temps aussi) et terriblement attachant. Mais plus que le coté « magique » de leur histoire c’est la routine que j’ai aimé. Les passages sur leur vie de tous les jours. Leur emménagement, leur mariage, leur difficulté à avoir un enfant. C’est tout ça qui m’a plu. J’ai aussi beaucoup aimé le caractère sarcastique d’Henry mais toujours débordant de tendresse envers Claire.

Malgré tout, je n’ai pu m’empêcher de subir certains passages. Comme je le disais plus haut, on aurait pu couper dans le texte par moment. Cela m’aurait surement permis de moins m’ennuyer et par conséquent de plus apprécier ce livre.

En conclusion « Le temps n’est rien » est une histoire d’amour touchante mais loin d’être prenante. Pour ma part, j’ai subit certains passages, du coup j’ai mis un certain temps à terminer ce roman…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s