Chanson Douce – Leila Slimani

couv24807723

Présentation : Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.


Mon avis : 4,5/5

Nombre de pages : 240
Éditeur : Gallimard
Langue : Français
Prix : 18 €

Gagnant du prix Goncourt 2016, ce roman n’a pas volé son succès ! On entre sans difficulté dans cette histoire bouleversante où dès le départ, tout est dit. Aucun suspense quand à la finalité de l’intrigue, car au final ce qui importe c’est de comprendre comment une femme, en apparence saine d’esprit, a pu en arriver à assassiner deux enfants qu’elle gardait.

Ce livre m’a rappelée le film « À perdre la raison » (tirée d’une histoire vraie) dans lequel nous découvrons comment une mère de famille en est arrivée à tuer ses enfants lors d’une crise de folie. Là aussi, dès le départ nous savions comment les choses finissaient, car ce qui importait c’était le développement psychologique du personnage et pas de passer une heure et demi à nous demander « Elle va le faire ? Elles ne va pas le faire ? ». Pour « Chanson douce » on retrouve le même schéma, en commençant son histoire par la fin, l’auteur permet au lecteur de mieux se concentrer sur les détails. C’est comme relire un roman d’Agatha Christie une fois qu’on connait le nom du coupable.

Pour ce qui est de la construction du personnage de Louise, on réalise tout le talent de Leila Slimani lorsqu’on en vient à avoir de l’empathie pour cette future meurtrière. À sa manière, l’écrivain ne prend pas de parti. Elle nous raconte une histoire de façon très objective, elle ne tombe pas dans le pathos ou le sensationnel. Pourtant cela serait facile de s’attarder sur la détresse d’une mère endeuillée. Ici ce qui est importe c’est le développement psychologique de la nounou.

Au final j’ai presque eu l’impression que ce livre sonnait comme une mise en garde du style : Attention, derrière chaque personne en apparence parfaite peut se cacher une psychopathe mais derrière chaque psychopathe se cache un humain.

En conclusion j’ai adoré ce livre et je remercie surtout ma tante de me l’avoir offert à Noël car sans ça je ne suis pas sûre que je m’y serais intéressée. Mon seul regret, que l’histoire ne dure pas plus longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s