The Bold Type

Présentation : « The Bold Type » suit le quotidien de trois jeunes femmes, Jane, Kat et Sutton, qui travaillent toutes pour le magazine féminin Scarlet. Jane est maintenant rédactrice après plusieurs années passées comme assistante. Kat est la directrice des réseaux sociaux et Sutton est l’assistante de l’une des éditrice mais cherche à évoluer professionnellement dans la mode. Les filles vont enchaîner les obstacles, positifs comme négatifs, et apprendre à se connaitre et à grandir aussi bien personnellement que professionnellement.


J’ai récemment regardé cette série après en avoir entendu parler en bien. Qualifiée de « Sex and the city » version 2017, progressiste et féministe. Je ne pouvais pas ne pas y jeter un coup d’oeil.

Seulement voilà, même si cette série se regarde avec plaisir, elle est loin d’être parfaite et novatrice. « Sex and the city », ça c’était quelque chose ! Je vais donc aller à l’essentiel en vous donnant 3 aspects positifs et 3 aspects négatifs de « The Bold Type ».

POSITIF

1. L’épisode sur le cancer du sein était l’un des plus réussi. Jane a vu sa mère mourir de cette maladie et doit, pour un article, se renseigner sur le dépistage du gène « cancer du sein ». Un épisode très touchant dans lequel Jane et ses amies sont justes dans leurs émotions, aussi bien négatives que positives.

2. L’analyse des médias est vraiment réussie. En effet, à travers cette série c’est aussi les moyens de communication qui sont décortiqués. Comment en 20 ans on a vu notre comportement changer pour ne pas dire vivre une véritable révolution. Aujourd’hui, après une rupture on ne se lamente plus toute seule dans le noir mais on s’éclaire à la lueur de notre portable connecté au profil de notre ex sur Facebook, Instagram, Twitter… Une technique des plus masochistes mais très difficile à éviter en 2017 ! 

On traite aussi du cyber harcèlement. Comment de nos jours certaines personnes prennent un malin plaisir à répandre leur haine et le résultat que cela a sur leurs victimes.

Et puis surtout cette addiction aux réseaux sociaux qui finit par nous rendre plus actif dans le virtuel que dans la vraie vie…

3. Kat et son besoin d’aventure me parlent beaucoup. Alors qu’elle a un job en or que beaucoup lui envieraient ,elle rêve d’évasion et de sensations pures. Toute la journée connectée aux réseaux sociaux qu’elle gère d’une main de maitre, elle réalise qu’il y a une vie en dehors d’internet et qu’elle vaut le coup de prendre des risques, même si il faut parfois se faire violence.

tumblr_ovu8e0vdSC1w47t9ro1_540tumblr_ovu8e0vdSC1w47t9ro4_540

NEGATIF

1. Le monde du travail dépeint dans cette série c’est un peu Disneyland. Tout le monde est gentil et bienveillant. Personnellement je n’ai jamais connu pareille entreprise où votre patron est comme un père/une mère et vos supérieurs n’hésitent pas à vous aider à progresser. Les pauses s’enchainent au bon vouloir de nos héroïnes, la concurrence est toujours positive et les soucis financiers ont toujours une solution… Niveau de réalisme : 2/10.

2. Jane se retrouve à un moment confrontée à son rapport au sexe. En effet, cette dernière n’a jamais eu d’orgasme et j’ai trouvé ça intéressant à traiter. En effet, plutôt que de toujours mettre en avant l’épanouissement sexuel des personnages dans les séries tv il était pas mal de voir comment on allait exprimer le fait qu’avoir une sexualité sans orgasme n’était pas dramatique. Tout avait bien commencé jusqu’à ce que l’épisode tombe bras ouverts dans du bon gros cliché ! Jane fait la connaissance du playboy qui tient un édito sur le sexe dans un journal concurrent et BOOM en trois secondes elle a un orgasme… Encore une fois, niveau de réalisme : 01/10.

3. La relation homosexuelle entre Kat et Adena ne m’a pas vraiment touchée. En fait j’ai trouvé qu’on ne prenait pas beaucoup de risques avec ce couple. On nous vend une série moderne et le seul couple qui se limite à un petit bisou par ci par là c’est le couple lesbien. Pourquoi les couples hétéros ont ils le droit d’avoir des pulsions dans un ascenseur mais le couple lesbien, lui, doit être tout en tendresse et limite prude.

D’accord, Kat se découvre une attirance pour les femmes toute nouvelle. En réalité, c’est Adena qu’elle aime et non les femmes. Donc je comprends que c’est plus un amour plus « cérébral » que physique. Mais mince, à un moment il y a forcément une envie de contact… Je crois qu’aucune série ne fera jamais mieux que « Shameless » pour traiter d’une relation homosexuelle comme d’une relation hétérosexuelle (Ian et Mickey). Sans censure ni préjugés. Un couple reste un couple et ça m’agace de voir tant de pudeur car il s’agit de deux personnes du même sexe. On sent que les chaines sont encore très frileuses.

CONCLUSION

elles-sont-3

« The Bold Type » est une série sympathique mais plus proche de « Gossip Girl » que de « Sex and the city » d’un point de vue réalisme. Un bon divertissement, d’ailleurs si il y a une saison deux je la regarderai surement.

Publicités

Une réflexion sur “The Bold Type

  1. Top ton analyse !
    Je suis complètement d’accord sur le monde du travail réalisme 0 même ^^
    Rien que les tenues dans lesquelles elles vont travailler ça me choque !
    Si j’arrivais avec un dos nu / crop top / mini jupe en cuir au boulot je ne serais pas vu d’un bon œil :p

    J’ai aussi écrit un article sur cette série, si tu veux y jeter un coup oeil 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s