Audrey et Anne – Jolien Janzing

81trHJ4dDPL

Présentation : Automne 1957. Douze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Otto, le père d’Anne Frank, rend visite en Suisse à une étoile montante du cinéma, Audrey Hepburn. Il veut la persuader d’interpréter le rôle de sa fille dans un lm qui va lui être consacré. Printemps 1929. Deux filles voient le jour, Audrey à Bruxelles, Anne à Francfort. Toutes les deux marqueront l’histoire. Les deux adolescentes partagent bien des points communs. Toutes deux ont été contraintes de quitter très jeunes leur pays natal. Audrey, issue de la haute société européenne, est envoyée dans un pensionnat anglais. Juifs, Anne et sa famille fuient aux Pays-Bas. Les deux filles avaient une relation compliquée avec leur mère et trouvent refuge dans la danse pour l’une, dans l’écriture pour l’autre. La demande d’Otto réveille en Audrey de douloureux souvenirs. Ses parents, sa mère en particulier, ne frayaient-ils pas avec de hauts dignitaires nazis ?


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 360
Éditeur : Archipel
Langue : Français
Prix : 22€

Reçu dans le cadre de Babelio Masse Critique, je n’ai pu que me réjouir de ce livre. Fascinée par tout ce qui a gré à la seconde guerre mondiale « Audrey et Anne » me semblait intéressant et surprenant.

Saviez-vous que Audrey Hepburn et Anne Frank étaient nées la même année (1929) ? On suit ainsi leur parcours dans une Europe en proie au fascisme et plus tard à la guerre. On nous l’annonce dès le départ, des libertés ont été prises avec leurs vies, certains faits ne sont pas vrais mais ne m’ont pas pour autant dérangée. Le but étant, selon moi, de mieux raconter le rapport de nos deux héroïnes à la guerre et à toute son atrocité.

La vie de Audrey Hepburn a été la grande surprise de cette lecture. J’ignorais tout de sa vie et surtout de sa famille, à commencer par ses parents aux penchants radicaux. J’ai le sentiment de mieux comprendre l’actrice qu’elle était maintenant que j’en sais plus sur l’enfant qu’elle a été. Pour ce qui est de Anne, peu de surprise. Je m’étais déjà beaucoup intéressée à elle, j’ai d’ailleurs visité l’annexe à Amsterdam il y a deux ans. J’ai beaucoup apprécié le parti pris de l’auteur de s’attarder sur les « personnages secondaires ». Ainsi on évolue entre autre dans l’intimité de Otto et Edith Frank. D’ailleurs je me demande souvent comment Otto Frank, tout comme des millions de personnes, a pu se relever d’une telle expérience…

En conclusion « Audrey et Anne » fut une lecture très intéressant mais surtout bouleversante. Traverser cette période sombre de notre histoire à travers les yeux de deux enfants ne laissera aucun lecteur de marbre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s