1

Comment j’ai arrêté de manger les animaux – Hugo Clément

couv25484567

Présentation : Le premier livre du journaliste Hugo Clément. Un manifeste et un guide pratique destiné à tous, aux végétariens qui veulent convaincre, mais aussi aux carnivores qui se posent des questions.


Mon avis : 5/5

Nombre de pages : 192
Éditeur : Editions Seuil
Langue : Français
Prix : 14.90€

Intéressée par la cause animale depuis maintenant quelques années, je suis devenue pesco végétarienne (je ne mange pas de viande mais je continue de manger du poisson). Je n’avais alors jamais lu de livre sur l’impact d’un monde carnivore. Bien sûr j’avais lu des articles, vu des reportages… Sans quoi je n’aurais jamais dit stop à la viande. Seulement ici on a un vrai travail de fond, aucun domaine n’est négligé. Le résultat est alors explosif !

Hugo Clément a fait un travail incroyable avec ce livre. Très instructif, s’appuyant sur des études scientifiques, il est cependant à la portée de tous. J’ai beaucoup apprécié son ton bienveillant. A aucun moment il est agressif vis à vis des consommateurs de viande. Ce livre n’a pas pour but de les incriminer mais plutôt de leur montrer tous les avantages à passer à une alimentation végétale. Aussi bien pour les animaux, sa santé ou la planète. 

Je me suis beaucoup reconnue dans le parcours d’Hugo Clément. Avant de devenir végétarien il a continué à consommer du poisson puis a réalisé que ça n’avait pas de sens. Cela fait bientôt deux ans que je ne mange plus de viande et je suis maintenant en pleine transition pour les poissons et autres produits de la mer. J’espère avoir tout arrêté d’ici cet été. Comme le dit Hugo Clément, il faut réfléchir à son alimentation pour ne pas être en carence de protéine, d’acide aminé, de fer… C’est le travail que je fais actuellement. Ce livre brise totalement cette vieille croyance selon laquelle l’homme a besoin de viande pour vivre.

J’ai adoré les « arguments » des carnivores que l’on retrouve dans ce livre. Combien de fois moi aussi je les ai entendu. « L’homme mange de la viande depuis toujours », « Je n’achète que de la viande produite dans le respect du bien-être animal »… Hugo Clément m’a fourni une argumentation sans fin pour les prochains qui me sortiront leur laïus. 

En conclusion cette lecture est un sacré booster. Je n’ai jamais été une folle de viande, par contre je ne disais pas non à la charcuterie. Cependant l’arrêt a été assez facile. Pour le poisson c’est différent, j’adore ça. Et pareil pour les crustacés. D’où ma consommation encore occasionnelle, mais c’est décidé, j’arrête !