0

Alan Rickman, l’acteur aux mille visages

tumblr_mv6s3oCxx31sq738go3_500

Aujourd’hui Alan Rickman nous a quitté. Ce début d’année est une véritable hécatombe et je tenais à vous parler de cet acteur, au combien grandiose, qui aura marqué le grand écran. Alan Rickman c’était une voix unique et un talent particulier pour alterner les rôles comiques et dramatiques. En nous quittant à 69 ans il laisse derrière lui une filmographie qui en ferait rougir plus d’un à Hollywood. Afin de le célébrer, regardons (à nouveau surement) un de ses films et pour vous aider dans votre choix voici deux films avec Alan Rickman qui m’ont énormément marquée au point de faire partis de mes préférés !

Love Actually

la2

Alan Rickman nous propose l’histoire la plus touchante de ce film. Avec Emma Thomson ils incarnent un couple uni qui va pourtant chavirer au contact d’une charmante secrétaire. En effet, Harry (Alan Rickman) sera troublé par la jeune femme au point de lui offrir un bijoux des plus symboliques : un médaillon en forme de coeur. Une histoire au combien universelle qui touche tout le monde. Une mari qui perd la confiance de sa femme mais un couple qui tente de garder la face devant leurs enfants. Une histoire touchante qui vient ajouter un peu de mélo à un film plein de bonheur, lui donnant ainsi un peu plus de profondeur !

Et n’oublions pas aussi ce fameux passage où il pousse une de ses employées à avouer ses sentiments à l’homme qu’elle aime en secret depuis bien trop longtemps.

love-actually-alan-rickman.jpg

Sense & Sensibility

tumblr_o0y7b9rDvR1t1982vo1_540

Jane Austen n’a pas eu son pareil pour créer des personnages masculins qui font rêver. Beaucoup connaissent Mister Darcy mais beaucoup moins connaissent le Colonel Brandon et pourtant il est un personne lui aussi mystérieux et plein de bonté. Alan Rickman a joué son rôle au coté de Kate Winslet, Emma Thomson et Hugh Grant en 1995. Il a su incarner à la perfection ce personnage aux abords rustres, voire torturé, mais qui cache un coeur tendre qui ne bat que pour la belle et jeune Marianne Dashwood.

Etc…

Alan Rickman c’est aussi « Harry Potter », « Dogma », « Piège de cristal » et j’en passe. Longue serait la liste ! Je vous invite donc, si ce n’est pas déjà fait, à  découvrir cet acteur unique et plein de talent. Mais si vous hésitez, écoutez-le vous lire un sonnet de Shakespeare, cela devrait suffire à vous motiver !

190cbb60a0d0d6a8bec30b2100235ca8

Publicités
0

Jamie Dornan, ou comment sombrer dans un pur moment de midinette

1. Admirez quelques photoshoots… Le choix est large, n’ayez crainte !

76460473

Il est temps de venir en aide à cette pauvre Eva Mendes. Soyons compatissantes, prenons sa place !

76462691

2. Continuez avec un extrait (ou plusieurs) de « Marie Antoinette »

3. Enchainez avec une photo perso histoire de voir si hors papier glacé il tient la route…

Note à moi même : il tient la route !

Note à moi même : il tient la route !

4. Poursuivez avec une scène ou deux de « Once upon a time »

5. Et enfin, quand vous pensez être arrivé au plus bas, ou plutôt au plus haut hormonalement parlant, regardez cette charmante vidéo.

Et oui, il chante ! La chanson s’appelle « Fairytale » (ça s’invente pas un titre pareil) et franchement je dis ça en mettant de coté mon cerveau de midinette (dois-je préciser que ça me demande un énorme travail) : j’aime beaucoup !

Bonus : Après tant d’émotions, il n’y a rien de mieux qu’une bonne douche. Pas vrai ?!

76462943

Il n’y a que lui pour avoir une douche avec une énorme baie vitrée. Pauvres voisins…

P.S : Je ne vous cacherai pas que j’ai énormément souffert afin de faire ce bref article sur ce très charmant irlandais. Mais que voulez-vous, c’est avec le seul et unique but de vous informer que j’ai pris sur moi. J’ai ainsi affronté un nombre important de photos et je dois avouer que quelques unes ont failli avoir raison de moi… Pour info : Jamie Dornan n’a aucun problème avec la nudité, ou alors il cache bien son jeu…

0

Romeo + Juliet (ou comment mon histoire d’amour avec Leo a commencé)

65331696

Vous allez me dire que j’ai 15 ans de retard, mais en même temps à l’époque je ne tenais pas de blog, je ne connaissais même pas internet à vrai dire. Comme vous avez pu le remarquer (ou pas), j’aime beaucoup Leonardo Dicaprio. Je suis de la génération « Roméo + Juliette » et « Titanic ». C’était notre Robert Pattinson de l’époque, bien que pour moi Robert Pattinson n’a pas un dixième du talent de Dicaprio. Bref, ce fut un de mes plus gros béguins de pré adolescence.

65331616

leo

65331643

J’avais 10 ans quand « Roméo + Juliet » est sorti, mais je ne l’ai pas vu tout de suite. À l’époque je passais beaucoup de temps au vidéo club de mon village à arpenter les rayons à la recherche d’une jaquette intéressante (c’était le megavideo de l’époque). Et un jour mon regard s’est posé sur ce film. 10 francs plus tard j’étais chez moi en train d’appuyer sur la touche « play » de mon magnétoscope, prête à vivre deux heures de pur bonheur.

Il y a des films qui vous marquent à tout jamais. Pas qu’ils soient les meilleurs, mais ils vous touchent au plus profond de vous même, et celui là en fait parti. Quand je le revois, ou que j’entends une chanson de la bande originale, c’est comme si je faisais un retour dans le passé. D’ailleurs, pas la peine de vous préciser que le vidéoclub s’est vu longtemps privé de cette cassette.

Il serait très dur de choisir une scène favorite. Il y en a trop, et pour de nombreuses raisons. Il y a l’une des plus connues et des plus représentatives de l’histoire, aussi bien le film que le livre. C’est à dire : la fameuse scène du balcon, où comment ne plus regarder une piscine éclairée de la même façon.

tumblr_mafwesGTtr1r81wtbo1_500

tumblr_mj9wtmWTYS1r7ufkeo1_500

Il y a aussi celle du bal, où encore lorsque Roméo apprend la mort de Juliette. J’aime cette version bohème romantique que Baz Lhurman donne à Roméo. Dès le début on nous le montre en costume débraillé, errant sur la plage et couchant ses pensées sur papier. Du coup, le voir sur un terrain de caravanes, car banni, n’a rien de dégradant, bien au contraire, on le sentirait presque plus à sa place ici, qu’à Verone, si ce n’est qu’il n’y a pas Juliette à ses cotés.

65467776

Bref, comment ne pas craquer devant pareil film, surtout à 12 ans. Léo est sublime, les scènes sont visuellement éblouissantes, merci Baz Lhurman, et l’histoire tout en étant truffée d’anachronismes (voulus), donne quelque chose d’avant gardiste. Et puis n’oublions pas la musique. Je me passais la B.O en boucle et je continues encore d’écouter « Whatever » de Butthole Surfers, « Crush » de Garbage, et tous les autres morceaux à part « Little Star » de Stina Nordenstam qui, allez savoir pourquoi, m’a toujours foutu le cafard. Quoi qu’il en soit, lorsque je revois le film, je trouve qu’il n’a pas pris une ride. Et je continue à craquer pour le beau Roméo encore et encore comme une débutante. Mais comment rester insensible à tout ça…