0

Santa Clarita Diet

Présentation : Un couple d’agents immobiliers voit sa vie chamboulée par une transformation spectaculaire qui va les attirer vers la mort et la destruction… pour le meilleur.


Mon avis : 3,5.5

Dernièrement j’ai regardé la première saison de « Santa Clarita Diet », une série signée Netflix qui raconte la vie plus du tout ordinaire d’une famille banlieusarde depuis que la mère s’est transformée en zombie.

Comment continuer à vivre sa petite vie routinière quand son régime alimentaire est passé des pizzas au livreur de pizzas ?! Sans parler du comportement « intense » pas toujours facile à contrôler.

Drew Barrymore campe ici cette femme rangée / mère / agent immobilier/ zombie. J’ai beaucoup aimé le binôme qu’elle forme avec Timothy Olyphant qui joue son mari. Ces deux là sont complètement déjantés et leur façon d’appréhender le statut de zombie est totalement loufoque.

Cette série pourrait être une sorte de parodie mais au final elle est un peu comme le film « Zombieland ». Tout en étant dans le second degré on respecte les grands codes du genre : genèse, gore, recherche scientifique…

« Santa Clarita Diet » se veut rafraichissant. On vit une situation grave mais on décide de voir le verre à moitié plein et de s’en accommoder. On bouffe le voisin un peu trop poilu pour cacher les preuves d’un homicide involontaire, on recolle ses membres nécrosés au pistolet à colle, on enterre les tripes d’un collègue en famille et on met un point d’honneur à garder le sourire en toute situation. La zombification ne gâchera pas 20 ans de mariage !

tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco1_540tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco2_540

0

À tout Jamais, une histoire de Cendrillon

72259733

Présentation : Adaptation moderne de la célèbre légende qui connaît dans le monde prés de cinq cents versions dont la première serait d’origine chinoise et liée à la passion bien connue de ce peuple pour les petits pieds. Dans cette version, Danielle, l’héroïne, n’a rien d’une victime et décide de son propre chef de rester dans la maison paternelle après la disparition de son père, entre sa maratre Rodmilla et ses deux soeurs Marguerite et Jacqueline. Cette Cendrillon est belle, libre et surtout éminemment spirituelle et cultivée. Elle saura séduire le futur héritier du trône de France malgré les obstacles qui les séparent.


Mon avis : 3.5/5

Ce film n’est pas très récent et il n’est pas d’une profondeur suprême, mais il apporte cette dose de magie et de romance que toutes les midinettes adorent ! C’est agréable de croire encore au prince charmant, ne serait-ce que le temps d’un film… Drew Barrymore incarne à merveille une Cendrillon drôle, pétillante et intelligente.

tumblr_mfeq1uOAbO1qc0mpuo1_250 tumblr_mfeq1uOAbO1qc0mpuo2_250
tumblr_mfeq1uOAbO1qc0mpuo3_250 tumblr_mfeq1uOAbO1qc0mpuo4_250

Cette version améliorée du conte de fée est un savant mélange entre tradition et modernité. Pourquoi ? Parce-que ici Cendrillon est une jeune femme forte et au caractère bien trempé. Certes, elle sert de domestique à sa belle-mère et ses deux filles dans la maison qui était avant la sienne, mais elle n’en est pas pour autant docile. On sent en elle que tout est une question de temps, comme si elle réfléchissait à une manière de briser son carcan depuis des années, contrairement à la version Disney ou même le conte original dans lesquels Cendrillon semble résignée à vivre dans la peau d’une servante.

Pour ce qui est du prince, ici aussi contrairement au conte on creuse un peu plus sa personnalité. Il n’est pas qu’un simple pion en collant cherchant à se marier à la plus belle fille du royaume. Au contraire, il est tenaillé entre son coeur et sa raison. Il y a ce que son statut de futur roi et donc ses parents le poussent à être et aussi ce que lui veut être.

72259775

Ici, pas de rencontre lors d’un bal grâce à une marraine bonne fée. Encore une fois, le film prend le parti de donner du peps à l’intrigue et un peu plus de réalisme, créant ainsi une véritable relation entre le prince et Cendrillon, où plutôt Danielle. Vous l’aurez compris, beaucoup de détails ont été mis de coté dans ce film mais le principal reste : une marâtre, une demi-sœur exécrable (la deuxième est gentille), un beau prince, des quiproquos et de l’amouuuuuuur… Bref, un véritable conte de fée sans fée !

tumblr_mrm5wi9VXl1sygjuho1_500

La chaussure orpheline est bien de la partie !