0

Outlander, Tome 4 : Les tambours de l’automne – Diana Gabaldon

Outlander - Tome 4 - Les tambours de l'automne - Diana Gabaldon

Présentation : Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l’unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n’a qu’une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce « cercle des fées » qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l’anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu’enfin, dans la paix, tous les Fraser répondent d’une seule voix à l’appel de leur clan.


Mon avis : 3.5/5

Nombre de pages : 1140
Éditeur : Editions J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 16 €

Commencé il y a un petit moment puis mis de coté, je viens enfin de terminer le tome 4 de la saga « Outlander ». Vu le temps que ça m’a mis, il est évident que cette lecture n’a pas été un coup de coeur comme les précédents volets. A vrai dire, c’est surtout la première moitié du livre qui m’a ennuyée. Il faut savoir qu’on est loin de l’Ecosse et rien que cela suffit à me plomber un peu le moral. Dorénavant c’est une Amérique sauvage qui est mise à l’honneur et ce n’est pas ce qui me plait le plus. Je me souviens qu’à la Fac j’avais des cours d’histoire des USA à propos des pionniers, des relations avec les indiens, de la guerre de sécession… Mais tout ça était pour moi d’un ennui mortel !

La deuxième partie de l’histoire, beaucoup plus centrée sur les relations entres les personnages et moins sur la découverte de ce nouveau monde, a été bien plus facile à lire. En fait, à partir du moment où Claire et Jamie sont relativement installés, j’ai tout lu d’une traite.

J’ai beaucoup aimé voir la relation délicate mais non moins touchante se créer entre Jamie et Brianna et la situation parfois difficile de Claire au milieux de eux deux. Ce tome fait la part belle aux personnages secondaires mais manque cruellement de Fergus, un de mes préférés.

Enfin, je continue d’être impressionnée par Diana Gabaldon. Les informations qu’elle apporte (j’imagine que chaque roman lui demande un énorme travail de recherches) sont denses. Que ce soit sur les tribus indiennes, la médecine ou encore tout simplement la vie au 18eme siècle.

En conclusion « Les tambours de l’automne » est un tome en demi teinte. Des passages qui trainent en longueur et d’autres qui nous captivent.

Publicités
2

Outlander, Tome 3, Le Voyage – Diana Gabaldon

71Y9EWcl5hL

Présentation : Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l’Ecosse du XVIIe siècle. Si l’infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l’armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu’elle a quitté deux décennies auparavant ? Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d’une série incontournable !


Mon avis : 4,5/5

Nombre de pages : 1020
Éditeur : J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 16€

On avait quitté Claire sous le choc après avoir appris que Jamie n’était pas mort à Culloden. On la retrouve ici avec sa fille Brianna, qui une fois passé le choc des révélations de sa mère, décide de l’aider à retrouver ce père qu’elle n’a jamais connu.

J’ai beaucoup apprécié la façon dont Diana Gabaldon décrit les retrouvailles de nos deux héros. Comme à son habitude elle ne tombe pas dans les clichés et la facilité. Les années ont passé, vingt ans loin l’un de l’autre ça laisse des marques. Retrouver son mari après tout ce temps c’est un peu comme rencontrer une nouvelle personne. Il faut le temps de se redécouvrir, de briser la gène et de sécher les larmes sur tout le temps perdu.

Pour moi Jamie et Claire c’est le couple idéal. Pas parce qu’ils sont beaux, passionnés et toujours prêts à l’aventure mais parce qu’ils sont d’une loyauté sans faille l’un envers l’autre. Ensemble ils peuvent tout supporter et affronter. Ils ont eu des coups dur, des moments de crises, ils n’ont pas toujours été d’accord mais ils réussissent toujours à trouver un terrain d’entente. Leur couple est selon moi l’image même de la maturité. On est plus dans la passion aveuglante mais les sentiments qu’ils éprouvent sont encore plus vrais. Claire aime Jamie pour ses qualités tout en connaissant ses défauts et réciproquement.

Dans « Le Voyage » on quitte l’Ecosse pour un périple en mer et dans les iles. Comme avec les précédents tomes, tout en suivant l’intrigue, on découvre des faits plus propres à la vie de tous les jours à l’époque. Les traversées mêlant hygiène douteuse, piraterie et commerce d’esclaves.

Ce tome c’est aussi le retour de personnages secondaires emblématiques. Vingt ans plus tard eux aussi ont changé. Certaines retrouvailles sont joyeuses, je pense par exemple à Fergus (d’ailleurs sa description m’a fait énormément penser à Hook de « Once upon a time ») et d’autres beaucoup moins et là me vient tout de suite en tête Laoghaire !

En conclusion ce troisième tome a été un bonheur à lire tout comme les précédents. Mon histoire d’amour avec Jamie et Claire est loin d’être terminée. Chaque tome se termine avec une seule envie : lire le prochain au plus vite !

0

Outlander, Tome 2, La Talisman – Diana Gabaldon

71PfVoj3hCL

Présentation : 1968. A la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures… Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Eduard Stuart d’accéder au trône, un événement qui marquerait le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu’on ne peut modifier le cours de l’histoire impunément… La suite d’une série incontournable !


Mon avis : 4,5/5

Nombre de pages : 947
Éditeur : J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 16€

Cela fait plusieurs mois que j’ai lu le tome 2 des aventures de Claire et Jamie. Je manque cruellement de temps pour mettre à jour mon blog. C’est bien simple, j’ai un tas de billets en attente. Je n’aime pas me précipiter lorsque je fais le compte rendu d’un film ou d’un livre et encore plus lorsqu’il s’agit d’une histoire aussi captivante que « Outlander ». Cette saga a été mon coup de coeur 2014 et le sentiment perdure en 2015.

On avait donc quitté Claire en exil en France avec un Jamie Fraser encore meurtri mais prêt à renaitre de ses cendres. Un highlander c’est comme le roseau, ça plie mais ne casse jamais !

Ce deuxième tome ne donne aucun répit ! Manigance, suspicion, drame, passion, amitié, violence, tout y est. Comme dans le premier tome, je n’ai jamais eu le sentiment qu’un rebondissement était de trop. Les faits historiques se mêlent à l’histoire plus personnelle de nos deux héros et lorsqu’on est comme moi, avide d’Histoire et de récits romantiques, on ne peut qu’adhérer à « Outlander » !

Ajoutons à ça qu’en parisienne légèrement obsédée par l’Histoire de France, mais surtout ses rois, j’ai été on ne peut plus emballée à l’idée de voir Claire et Jamie côtoyer Louis XV, se balader à Versailles mais aussi dans un Paris mystérieux et dangereux.

L’un des talents de Diane Gabaldon c’est d’arriver à intégrer deux personnages totalement fictifs (Jamie et Claire) à un fait historique (le soulèvement Jacobite), lui bien réel, sans jamais l’altérer. J’ai passé une semaine en Ecosse le mois dernier. Inverness et Fort William sont encore bien ancrés dans cette sombre période de l’histoire écossaise. J’ai donc pu découvrir en détail ce fameux soulèvement. Je retiens surtout le musée de Fort William qui a une quantité impressionnante d’objets d’époque et de reliques. Après avoir enchainé les visites, expositions et autres sorties culturelles tournant autour des Jacobites, j’en suis arrivée à la conclusion que Diane Gabaldon avait fait un excellent travail, magnant à merveille réalité et fiction !

Dans mon article sur le premier tome j’avais mis en avant la personnalité parfois complexe de certains personnages et par conséquent intéressante. Ici ce sentiment s’accroit. Lorsqu’il s’agit de rendre ses personnages réalistes l’écrivain sait s’y prendre ! Chez elle le blanc et le noir n’existe pas. L’Homme est gris, tantôt doux tantôt violent. On aimerait tellement pouvoir sonder son âme. Il m’est arrivée d’être agacée par le comportement de certains personnages pour réaliser juste après que c’était le réalisme du comportement en lui même qui créait cet agacement, et partant de là je n’étais plus agacée mais plutôt épatée.

Bien entendu, Jamie et Claire continuent de nous faire rêver et parfois pleurer. Leur relation, si belle, si forte mais pas toujours évidente est un délice à lire !

En conclusion, vous l’aurez compris, cette suite n’a fait que confirmer mon coup de coeur. Je suis actuellement en train de lire le troisième tome, pour ne pas dire dévorer. Alors si vous n’avez pas encore franchi le pas, n’attendez plus, vous ne le regretterez pas !

2187822469248781769216847

3

Outlander, Le Chardon et le Tartan, Tome 1 – Diana Gabaldon

couv54752923

Présentation : 1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel – la première a été interrompue par la guerre. Alors qu’elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d’étranges rites. Fascinée, elle s’approche d’un grand menhir fendu… et se volatilise. Quand elle reprend conscience, elle est entourée d’hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l’un des combattants est le sosie de son mari… A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu’elle est propulsée… en l’an de grâce 1743 ! Période troublée s’il en fut : l’Ecosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang… Ainsi commence une épopée sauvage et baroque où se mêlent fantastique et histoire, action, amour et humour.


Mon avis : 6/5

Nombre de pages : 852
Éditeur : J’ai Lu
Langue : Français
Prix : 16€

ALERTE COUP DE COEUR, ALERTE COUP DE COEUR !!! La série ayant elle aussi été un coup de coeur, je me suis rapidement tournée vers les romans et ces derniers n’ont fait que renforcer mon adoration pour cette histoire.

J’ai été complètement happée par cette histoire pleine de rebondissements. Au début ma crainte a été d’avoir seulement affaire à de la romance avec par ci par là quelques mésaventures. Mais après ce premier tome (qui est en fait la symbiose des deux premiers) mon jugement a totalement été revu. On suit Claire et Jamie à travers une épopée faite de rires, d’amour et de sang. Chaque personne rencontrée, lieu découvert ou même action vécue, est si bien écrite que l’impression de la voir se dérouler sous nos yeux en est troublante. Ainsi on parcours la Lande, on trinque dans des auberges miteuses mais chaleureuses et on tremble face au danger et surtout face au Capitaine Jack Randall, un homme qui nous ferait presque regretter Joeffrey Baratheon !

Les personnages, au combien complexes, sont parfaits dans leurs imperfections. Imprévisibles et surprenants, ils sont au final tout ce qu’il y a de plus humain, et c’est ce qui fait qu’on se sent proche d’eux et qu’on les aime tant ! Jamie n’a rien du prince charmant, bien qu’extrêmement séduisant, il peut aussi s’avérer rustre, bourru et terriblement buté.

Les rebondissements m’ont littéralement pris aux tripes. Avec une saga aussi longue j’avais peur que les choses se répètent (en même temps je n’ai pas encore tout lu) mais pour le moment tout se tient et à aucun moment je n’ai eu cette impression de ras le bol face à un florilège de cascades exagérées. Au contraire, Diana Gabaldon n’hésite pas à mettre à mal ses héros. Là où certains cherchent à protéger leurs personnages principaux, se limitant à quelques plaies superficielles qui ne touchent en rien leur virilité, ici l’auteur n’y va pas de main morte. Et au final, certaines scènes extrêmement choquantes ne font que renforcer le réalisme de cette histoire.

En conclusion, ce premier tome, qui je le répète est en fait la combinaison des deux premiers tomes (Le cercle de pierres + Le bucher des sorcières), n’a pas été lu mais dévoré. J’ai hâte d’avoir la suite entre mes mains afin de continuer à suivre Claire et Jamie dans leurs aventures à travers le monde mais surtout à travers l’Ecosse au combien magnifique.