0

Santa Clarita Diet

Présentation : Un couple d’agents immobiliers voit sa vie chamboulée par une transformation spectaculaire qui va les attirer vers la mort et la destruction… pour le meilleur.


Mon avis : 3,5.5

Dernièrement j’ai regardé la première saison de « Santa Clarita Diet », une série signée Netflix qui raconte la vie plus du tout ordinaire d’une famille banlieusarde depuis que la mère s’est transformée en zombie.

Comment continuer à vivre sa petite vie routinière quand son régime alimentaire est passé des pizzas au livreur de pizzas ?! Sans parler du comportement « intense » pas toujours facile à contrôler.

Drew Barrymore campe ici cette femme rangée / mère / agent immobilier/ zombie. J’ai beaucoup aimé le binôme qu’elle forme avec Timothy Olyphant qui joue son mari. Ces deux là sont complètement déjantés et leur façon d’appréhender le statut de zombie est totalement loufoque.

Cette série pourrait être une sorte de parodie mais au final elle est un peu comme le film « Zombieland ». Tout en étant dans le second degré on respecte les grands codes du genre : genèse, gore, recherche scientifique…

« Santa Clarita Diet » se veut rafraichissant. On vit une situation grave mais on décide de voir le verre à moitié plein et de s’en accommoder. On bouffe le voisin un peu trop poilu pour cacher les preuves d’un homicide involontaire, on recolle ses membres nécrosés au pistolet à colle, on enterre les tripes d’un collègue en famille et on met un point d’honneur à garder le sourire en toute situation. La zombification ne gâchera pas 20 ans de mariage !

tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco1_540tumblr_oktrn1ObjO1tfehhco2_540

0

Zombie thérapie, Tome 1 – Jesse Petersen

51YzmHMM21L._SX308_BO1,204,203,200_

Présentation : Pour sauver leur couple, Sarah et David tentent une thérapie. Mais en arrivant dans le cabinet, ils découvrent que leur conseiller est en train de dévorer les clients précédents. Cannibales, passe encore, mais ils sont tous morts et devraient se comporter comme tels… Qui a dit morts-vivants ? Désormais Sarah et David doivent non seulement sauver leur mariage, mais aussi sauver leur peau au coeur d une apocalypse zombie. Quoi de mieux pour échapper à la routine ? Avant elle ne rebouchait pas le dentifrice, maintenant elle laisse des bouts de cervelle partout. Avant il passait son temps à jouer à Resident Evil, maintenant, ça lui sert !


Mon avis : 4/5

Nombre de pages : 256
Éditeur : Milady
Langue : Français
Prix : 6€

Lorsque « The Walking Dead » et la Chick-lit se rencontrent ça donne « Zombie thérapie ». Une histoire qui n’hésite pas à mêler fin du monde et scènes de ménage, et je dois dire que le résultat est vraiment pas mal !

J’ai aimé le ton léger mais pas creux du récit. Cette histoire nous est racontée de façon simple et efficace. J’ai apprécié le fait qu’on puisse suivre un couple « réaliste » évoluer dans un univers, lui, complètement fantastique. Les zombies ont la quote mais souvent nous avons affaire à des personnages qui viennent à bout de ces créatures avec une facilité déconcertante, comme si ils s’étaient entrainés des années dans l’attente d’une invasion de morts vivants. Ici, même si Sarah et David finissent rapidement par être à l’aise avec le maniement des armes, les premiers temps ont été plus « artisanaux ». Je retiens surtout la mise à mort par lunettes de WC. Très salissant mais efficace !

Autre point agréable : le personnage féminin. Sarah ne tombe jamais dans le cliché chick-lit de la fille en détresse qui attend d’être sauvée. Bien au contraire, avec son mari David ils sont sur un pied d’égalité. Il n’y a pas de dominant et de dominé. A vrai dire il semblerait que le couple gagne à vivre dans l’adversité, surtout lorsqu’on a plus à supporter les petites contrariétés du quotidien (choix du programme tv, rotation du ménage, chômage…).

Après avoir lu ce premier tome j’ai très envie de lire le deuxième afin de continuer à suivre les péripéties de Sarah et David, et je me dis que cette histoire ferait une super série télé ! Par contre j’ai cru voir que le troisième et dernier tome était pour le moment seulement disponible en anglais…

0

Walking Dead, Tome 12, Un monde parfait

couv36574480

Résumé : Washington enfin ! Le voyage aura été long, semé d’embûches et de drames. Avant la conclusion de ce périple, l’un des compagnons de Rick se révélera être autre chose que celui qu’il prétendait être. Une fois la colère passée, l’espoir renaît néanmoins avec l’apparition providentielle d’une communauté visiblement épargnée par le fléau qui ravagea l’humanité voici un an déjà. Une étape décisive !


Mon avis : 3,5/5

Nombre de pages : 144
Éditeur : Delcourt
Langue : Français
Prix : 13.95 €

Rick est sa bande sont enfin arrivés à Washington et ont décidé de rejoindre une communauté protégée où l’ordre et la tranquillité semble régner. Mais après 12 tomes de chaos et de retournements de situations, nous sommes devenus comme eux : méfiants.

Le gouverneur et bien d’autres nous ont appris que lorsque les choses semblent trop belles pour être vraies, c’est qu’elles ne le sont probablement pas. Donc lorsqu’un groupe semble bien sous tout rapport au point de vous accueillir à bras ouverts, notre première pensée n’est pas « Ouf, enfin ! » mais plutôt « Qu’est ce qu’ils vont nous faire ? ».

Ajoutons à ça que nos personnages ont bien changé eux aussi depuis le début. En plus d’assister au pire, ils ont commis des actes choquants. Je retiens surtout les scènes mettant en avant des enfants, parmi elles : Ben qui tue son petit frère, sans penser à mal, et Carl qui tue à son tour Ben afin de ne courir aucun risque. Du coup, si un enfant qui semble innocent peut être à l’origine d’un crime, tout est possible !

Capture d’écran 2014-05-21 à 00.26.12

Et puis sans être parano, Douglas Monroe, le chef de ce nouveau groupe a un coté très flippant. Il semble cacher pas mal de cadavres dans le placard sous ses airs de gentil retraité. Alors comme Rick, on relève le moindre détail afin de savoir où ils ont vraiment mis les pieds. Et j’aime le fait qu’après tant de tome la tension soit toujours palpable, ça ne s’essouffle pas.

En conclusion ce 12eme tome semble être le début d’une nouvelle intrigue quelque peu inquiétante. Mais Rick et son groupe en ont vu d’autres et sont prêts à tout pour découvrir la vérité, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Alors, à suivre dans le tome 13.

0

Walking Dead, tome 01 : Passé décomposé – Robert Kirkman & Charlie Adlard

couv32218140

Résumé : Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus. Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Il n’a alors plus qu’une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu’ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.


Mon avis : 3.5/5

Nombre de pages : 142
Éditeur : Delcourt
Langue : Français
Prix : 13.95 €

Après avoir dévoré les deux saisons de « The Walking Dead » et dans l’attente de la troisième, j’ai décidé de lire la bande dessiné avec laquelle tout a commencé. Sortie en 2004 aux États-Unis, elle est très vite devenue une sorte de best seller aux États-Unis. Elle compte à ce jour 16 tomes.

Ce premier tome a été une bonne surprise. À vrai dire, si j’avais écouté mon coeur j’aurais déjà surement toute la collection bien rangée dans ma bibliothèque mais 13 euros x 16 ça fait un sacré budget. Surtout pour quelque chose qui se dévore. Car oui, j’ai littéralement dévoré ce premier tome !

Rick à son réveil.

Rick à son réveil.

On aurait pu croire qu’en ayant vu deux saisons de la série j’allais trouver ce premier tome ennuyeux. Mais non ! En fait on se rend compte que pas mal de liberté on été prises lors de l’adaptation de la bd sur petit écran. Des libertés avec l’intrigue, les personnages ou encore la chronologie. Du coup tout en ayant vu la série on peut avoir son lot de surprise lors de la lecture.

Et même si j’ai eu un peu de mal avec le graphisme, trop noir et brut à mon gout, je ne peux nier qu’il est en totale adéquation avec le récit, et ça n’a pas du tout réfréner mon envie de lire la suite !

0

Zombieland

72196553

Résumé : Seuls survivants d’une apocalypse de zombies, Colombus et Tallahassee (oui ils s’appellent par leur état d’origine), deux hommes que tout oppose, sillonnent les routes et affrontent les zombies qui grouillent aux quatre coins du pays. Au cours de leur périple, ils rencontrent deux autres survivantes, Wichita et Little Rock, et entreprennent tous ensemble de rejoindre un parc d’attraction sur la cote ouest des États-Unis.


Mon avis : 4/5

Voila mon dernier film coup de cœur ! Un pur délire. Au début j’étais assez réticente car en général je ne suis pas du tout fan de film gore, je trouve ce genre de film naze et sans recherche. Mais « Zombieland » et l’exception qui confirme la règle. Un film cra-cra mais extrêmement drôle. Les trucages sont très bien fait, ces zombies la n’ont rien à envier aux grands classiques. Le réalisateur a d’ailleurs voulu qu’ils soient réalistes, car même s’il voulait avant tout faire une comédie, il ne voulait pas se mettre à dos les amateurs de films de zombies.

Du coup il a mis la dose ! C’est pourquoi je vous conseille de regarder « Zombieland » le ventre vide (question de sécurité). Les acteurs sont géniaux et nous régalent avec des répliques cinglantes. Jesse Eisenberg est excellent (je pense que je suis en train de tomber amoureuse), il cartonne dans le rôle du mec paumé, anti playboy mais au fond tellement craquant ! Son acolyte Woody Harrelson est tout autant hilarant dans le style bad boy viril au coeur tendre.

tumblr_m2mni7QyJG1qi25h6o1_500 tumblr_n12aak2oui1r9nm7io1_500

On aime aussi le duo de frangine composée d’Emma Stone et Abigail Breslin. D’ailleurs il aurait été bien de moins maquiller Emma Stone, parce-que le regard charbonneux jour après en pleine fin du monde, c’est pas hyper crédible. Cela dit ça m’a fait remarquer qu’elle avait de très grands yeux, un peu comme Mila Kunis.

ESZland3

Je trouve vraiment dommage que le film n’ait pas profité de plus de publicité lorsqu’il est sorti en salle en France, parce qu’il en valait le coup. J’imagine que beaucoup de gens comme moi ce sont dit « non je ne vais pas le voir car je n’aime pas ce genre de film » sans savoir la petite merveille qui se cachait derrière.

Donc voila, si vous voulez passer un bon moment je ne peux que vous le recommander ! Et parce-qu’on ne sait jamais de quoi est fait le destin, voici quelques règles de survie du personnage principal du film en cas d’invasion de zombies. Que le meilleur gagne !

72197065