Vénus Erotica – Anais Nin

Les lecteurs du célèbre « Journal » d’Anaïs Nin savent qu’en 1950, à l’instigation d’un mystérieux collectionneur, Henry Miller et Anaïs Nin écrivirent des « érotiques ».
Longtemps, ces textes furent mis en sommeil.
Depuis sa publication, ce livre n’a cessé de figurer sur la liste des best-sellers et la critique l’a accueilli avec enthousiasme, le trouvant particulièrement révélateur du talent romanesque d’Anaïs Nin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s