Maus – Art Spiegelman

83674212_o

Résumé : « Maus » raconte, à travers le dialogue de l’auteur et de son père, juif polonais, survivant des ghettos et d’Auschwitz, l’histoire des persécutions nazies, depuis les premières mesures anti-juives jusqu’à l’effondrement du Troisième Reich et l’immédiat après-guerre.


Mon avis : 6/5

Nombre de pages : 296
Éditeur : Flammarion
Langue : Français
Prix : 30 €

Il me tardait de lire cette fameuse bd qui a valu à son auteur le prix Pulitzer en 1992. J’avais très envie de l’acheter, mais je dois dire que le prix m’a quelque peu freinée. Du coup, dans l’incapacité de patienter plus longtemps, je suis allée à la bibliothèque pendant ma pause déjeuner, et au miracle, il y avait les deux tomes en rayon, soit l’intégrale de « Maus ». Résultat : je n’en ai fait qu’une bouchée !

Bien qu’étant pressée de lire cette bande dessinée, je ne vous cache pas que j’avais un peu peur que le principe des humains changés en animaux ne rende pas bien. Et bien j’avais tout faux ! Je ne me suis même surprise à trouver étrange les quelques passages où l’on voit les protagonistes version humaine. J’avais vraiment adopté l’idée des souris, chats, porcs…

Extrait de "Maus".

En fait, après coup j’ai trouvé que dans ce contexte de seconde guerre mondiale où l’on rangeait les gens dans des cases : juif, polonais, allemand, français, américain… il a été judicieux d’avoir trouvé un moyen rapide de comprendre d’où venait telle ou telle personne en un seul coup d’oeil.

J’ai toujours été passionnée par cette période de l’histoire, et c’est fou car je suis à chaque fois surprise, choquée et surtout navrée face aux témoignages de certains survivants. Avec « Maus » ce fut un énième choc ! On a beau avoir étudié la seconde guerre mondiale en cours, avoir vu un nombre impressionnant de reportages, on ne peut rester de marbre face à l’histoire de Vladek, le père d’Art Spiegelman. Finalement l’Histoire c’est avant tout les récits des gens qui l’ont vécu, et chacune est unique à sa façon. D’où cette impression de constamment redécouvrir l’horreur de cette époque.

En définitive « Maus » est un véritable coup de coeur qui au-dela du scénario nous prouve qu’il est possible de créer un récit des plus sérieux et extrêmement complet via la bande dessinée. Maintenant il ne me reste plus qu’à débourser trente euros pour avoir l’intégrale dans ma bibliothèque, parce qu’un tel bijoux ça doit se posséder !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s